Retenu au sein de l’AIBA Professionnal Boxing (APB), Kennedy St Pierre livrera son premier combat le vendredi 24 octobre en Bulgarie. Lors du premier quart de finale de la catégorie -81 kg, le médaillé d’argent des derniers Jeux du Commonwealth affrontera le boxeur local, Spas Genov. Le combat sera long de six rounds de trois minutes. Il mettra le cap sur la Bulgarie la semaine prochaine en compagnie de l’entraîneur national, Judex Bazile. Et ce, en attendant que toutes les formalités soient complétées d’ici à la fin de cette semaine.
La partie s’annonce rude pour Kennedy St Pierre, qui croisera le fer avec un adversaire déjà rompu aux exigences de la boxe professionnelle. Connu dans le milieu comme Oktopod, Spas Genov a jusqu’ici disputé et remporté sept combats chez les pros, dont six par K.O. Âgé de 33 ans et du haut de son 1,85m, il possède comme référence chez les amateurs une médaille d’argent obtenue lors des championnats d’Europe 2006. Reste que les spécialistes ne tarissent pas d’éloges à son égard. « Il sera un danger pour ceux à la recherche de la gloire dans cette catégorie au niveau de l’APB », soulignent-ils.
Mais le Mauricien, dont le dernier combat remonte à la finale des Jeux du Commonwealth à Glasgow en août dernier, a accéléré sa préparation ces dernières semaines. D’autant qu’il a été retenu par les responsables techniques de l’Association internationale de boxe amateur (AIBA) suite au désistement de l’Algérien Abdelhafid Benchabla, ce dernier s’étant blessé lors d’un accident de voiture.
Placé sur la liste d’attente, St Pierre a été choisi au détriment d’autres postulants tels que le Néo-Zélandais David Nyika, qui l’avait battu en finale des Jeux du Commonwealth. « Sa préparation a été axée sur l’endurance. Il est déjà dans le rythme, possède une forme raisonnable et se trouve être fort psychologiquement. Il doit savoir saisir sa chance », avance Judex Bazile, qui ajoute que son poulain n’abordera pas ce premier combat avec la fleur au fusil et sera à la recherche d’une certaine expérience à cet autre niveau de la compétition.
Les autres quarts de finale de cette catégorie opposeront le Kazakh Adilbek Niyazymbetov au Français Mathieu Bauderlique, l’Ouzbek Oybek Mamazulunov à l’Iranien Ehsan Rouzbahani et le Russe Nikita Ivanov à l’Irlandais Joe Ward. De grosses pointures en perspective si on tient en considération que Bauderlique, champion de France en 2011, demeure invaincu jusqu’ici chez les pros, que Mamazulunov a décroché la médaille d’or aux championnats d’Asie l’année dernière et qu’Ivanov possède à son palmarès le titre de champion d’Europe et a remporté le Bocksai Tournament en Hongrie en deux occasions.
Pour rappel, l’APB a été lancée par l’AIBA et permet aux boxeurs sélectionnés d’augmenter leurs chances de qualification en vue des Jeux Olympiques de Rio prévus en 2016. Les boxeurs retenus seront rémunérés et un pourcentage versé à leur fédération respective. Le président de l’AIBA, Ching-Kuo Wu, avait parlé lors du lancement officiel de nouveau jalon dans le développement de cette discipline.
Par ailleurs, la sélection mauricienne n’a pas encore été officialisée en vue du tournoi international prévu à l’île de La Réunion du 20 au 26 octobre. Et ce, du fait que certains boxeurs se trouvent actuellement en période d’examens. Toujours est-il qu’il est confirmé que la délégation sera dirigée par Guito Auriant, premier vice-président de l’Association mauricienne de boxe (AMB), et comprendra les entraîneurs Richard Sunee ou Josian Lebon, et Jean-Philippe Louis.