Dans notre édition de samedi, nous faisons mention que Pascal Telvar était un potentiel postulant à la présidence de l’Association mauricienne de boxe (AMB). C’est finalement en ce jeune qui fêtera ses 29 ans le mois prochain que les autres membres du comité directeur ont placé leur confiance hier après-midi au cours de l’assemblée générale élective tenue à Vacoas. L’ancien boxeur de la catégorie-51 kg et actuel entraîneur du comité régional de Savanne succède ainsi à Rajiv Rajcoomar, qui occupait ce siège ces huit dernières années.
Au cours de la fonction d’hier qui a duré plus de trois heures, l’AMB a misé sur la transparence avec la présence de quatre observateurs, notamment, Pierre Noël (ancien président de cet organisme), Dev Auchoybur (représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports), Richard Papie (représentant du Comité olympique mauricien) et Me Anand Gujadhur (représentant légal). Même si trois régions, à savoir Pamplemousses, Rivière-du-Rempart et Moka, n’étaient pas représentées, il n’en demeure pas moins que la course vers l’élection au sein du comité directeur a été âpre, notamment pour ce qui est des trois derniers élus. Cassam Khadaroo, Gérard Louis et Gervais Armoogum se sont tous retrouvés avec 13 voix, et n’ont devancé que d’une unité Jean-Rex Henriette et Louis Gua.
Ce dernier chute donc pour la troisième fois consécutive, tandis que Jean-Rex Henriette, président du comité régional de Rodrigues, perd son siège au sein du comité directeur. Toutefois, il pourrait être coopté au même titre que Sydney Adelson, qui n’a pu passer la rampe pour sa première tentative avec 11 voix recueillies, et deux éléments féminins (Francine Sylvère et Gilberte Pascal). L’autre grand perdant de cette joute demeure Jacques Couttee, ancien secrétaire général pendant les deux derniers mandats, qui n’a obtenu que quatre voix. Également membre au sein du comité sortant, Ravind Nadooa a été battu avec cinq voix obtenues.
En tête figurent donc Pascal Telvar et l’inattendu Chanradeo Jeebun (18 voix). Ces deux candidats ont devancé d’une voix Rajiv Rajcoomar et Roméo Caliste. Ce dernier étant cette fois parvenu à ses fins, après un premier échec en 2009. Les autres élus ont été Indiren Ramsamy (15), Sébastien Beeharee, Guito Auriant et Dominique Rosalba (14). Il est à noter que 24 des 26 bulletins étaient valides, alors qu’Henri Tonta, également candidat, n’était pas présent à cette fonction.
Autre fait à noter : la région de Vacoas-Phoenix a été la seule à faire le plein avec l’élection de ses trois candidats, soit Rajiv Rajcoomar, Gervais Armoogum et Cassam Khadaroo. Ce dernier conserve son poste de trésorier au sein du comité directeur et il en est de même pour Guito Auriant en tant que premier vice-président. Par contre, Rivière Noire ne sera pas représentée suite à la non-élection de Fabrice Matona (9 voix) et Sténio Sohaduth (8 voix).
Au moment de la mise sur place du comité directeur, qui comprend désormais neuf entraîneurs, les avis étaient partagés dans le giron. Fallait-il faire confiance pour la présidence à l’expérience d’un vieux routier comme Cassam Khadaroo ou à la fougue de jeunes tels que Guito Auriant et Pascal Telvar ? Même si aucun des onze élus ne s’est manifesté ouvertement au moment de l’attribution du poste, l’ancien assistant secrétaire acceptait finalement la proposition de son prédécesseur. Il devenait par la même le plus jeune président au niveau des différentes fédérations sportives locales. Sa première mission sera la tenue de la première réunion du comité directeur prévue samedi prochain.