La satisfaction était de mise au niveau du staff technique mauricien à l’issue des deux confrontations tenues face aux Sri-Lankais, vendredi dernier et hier après-midi au Centre de boxe à Vacoas.
Les boxeurs locaux se sont pour la plupart bien tirés d’affaire en remportant neuf des treize confrontations au programme. Ils ont ainsi affiché de bonnes dispositions en attendant la sélection pour les Jeux des îles qui devrait être effectuée ce soir, et un éventuel camp d’entraînement d’une quinzaine de jours avec la sélection indienne à partir de la semaine prochaine.
Attaché à la présélection mauricienne depuis trois semaines déjà, le Cubain Roberto Ibanez, tout en effectuant un bilan global, avance que ses nouveaux protégés ont su tirer leur épingle du jeu. « La prestation de la seconde journée a été meilleure que celle de vendredi dernier. Cela démontre que les boxeurs mauriciens accomplissent des progrès de sortie en sortie. Ce qui est encourageant et laisse présager de belles perspectives. Il nous faudra donc continuer le travail avec assiduité et profiter à fond de la venue de la sélection indienne ».
Quant à l’assistant-entraîneur national, Richard Sunee, il soutient que certains jeunes éléments ont su soutenir la comparaison. « Lorenzo Lecerf, qui était en action aux Jeux du Commonwealth des Jeunes l’année dernière, a prouvé que nous pouvions compter sur lui. Il en est de même pour Jordy Veeramootoo, qui possède une technique intéressante. Quant à Fleurot Louis, il a affiché son vrai visage lors de sa seconde sortie, alors que Jovani Édouard doit améliorer sa technique. Toutefois, il s’est bien défendu ».
Concernant les cadres de la présélection, Richard Sunee reconnaît que Richarno Colin a misé sur la puissance et qu’il doit retrouver le rythme du combat, tandis que Ludovic Bactora a fait montre d’intelligence sur le ring. Cependant, il lui faudra d’autres sparring-partners en attendant les JIOI.
Bactora a en effet obtenu sa revanche face à Bulugaha, qui s’était imposé aux points vendredi dernier. Cette fois, le boxeur mauricien a forcé la décision en sa faveur avant la limite, du fait que son adversaire s’était blessé à l’arcade sourcilière au deuxième round.
Quant à Richarno Colin, il a connu 100% de réussite en dominant tour à tour Hattianchilage et Rawanagala qui, pourtant, évolue dans une catégorie supérieure. Ce dernier s’était incliné vendredi dernier face à Merven Clair. Il faudra également noter les succès acquis par John Colin, Cédric Olivier, Jordy Veeramootoo, Lorenzo Lecerf et Jovany Edouard aux dépens des visiteurs.
Ces échanges terminés, ce sera l’heure du choix ce soir. Si quelques boxeurs, à l’instar des frères Colin, Cédric Olivier, Danilo Gaspard et Ludovic Bactora, sont certains de se retrouver dans la sélection finale, d’autres places sont encore en supens. Ce sera notamment le cas dans les catégories -49 kg et -56 kg. Qui plus est, la participation de Kennedy St Pierre demeure toujours incertaine. En cas de veto imposé par l’AIBA Professionnal Boxing, Cédric Olivier évoluera chez les -81 kg, alors que Lorenzo Lecerf pourrait trouver sa place dans la catégorie -75 kg.