Le camp d’entraînement organisé par l’Association mauricienne de Boxe (AMB) entre les boxeurs mauriciens, botswanais et seychellois a pris fin, hier au Centre national de Boxe, à Vacoas, avec une compétition d’exhibition. Ce stage, il faut le souligner, s’insérait dans le cadre de la participation de ces trois équipes au tournoi de Casablanca (Maroc), prévu du 27 avril au 6 mai prochain et comptant pour la deuxième et dernière phase qualificative des Jeux olympiques de Londres, en Angleterre (27 juillet au 12 août.  
L’entraîneur national, Judex Bazile, s’est dit très satisfait du déroulement de ce stage. Il trouve même que ce stage a remotivé ses troupes. « Ce stage nous a beaucoup apporté, malgré le fait que nos boxeurs n’avaient pas d’adversaires chez les -56 kg et -81 kg. Dans l’ensemble, ce stage s’est très bien passé. Nous avons même eu un très bon test match mercredi où Bruno Julie et John Colin, qui étaient au repos aujourd’hui (Ndlr: hier), ont très bien travaillé », a expliqué Judex Bazile. Selon lui, le stage a été très intense et ce n’est que vendredi que les boxeurs ont eu un après-midi de libre. « Lors des deux semaines qui vont suivre, nous devrons conserver ce que nous avons acquis. Ensuite, il faudra bien savoir gérer le week-end Pascal », a ajouté Judex Bazile.
Pour l’entraîneur seychellois, Jerry Legras, ce stage s’est déroulé dans de très bonnes conditions et il a remercié l’AMB, les entraîneurs et le ministère de la Jeunesse et des Sports. « Je suis très content que nous ayons travaillé comme une famille et que les incidents des derniers Jeux des Îles font désormais partie du passé. Car j’estime que nous avons beaucoup à donner l’un et l’autre. Ce stage nous a été grandement profitable et l’objectif est maintenant de qualifier au maximum deux boxeurs pour les Jeux olympiques », a-t-il déclaré. Selon Jerry Legras, ses boxeurs possèdent les qualités pour réaliser une bonne performance au Maroc et atteindre l’objectif fixé.
Quant à Khumiso Ikgopoleng, entraîneur de la sélection nationale botswanaise depuis deux ans, il pense aussi que ce stage a beaucoup apporté à son équipe. Il dira, du reste, qu’après le déplacement de l’année dernière à Maurice, ses boxeurs avaient ensuite remporté une médaille d’or,  une d’argent et une de bronze aux Jeux d’Afrique. « Nos boxeurs ont beaucoup profité de ce stage. Nous avons eu de très bons tests matches et j’ai constaté que mes boxeurs sont bien physiquement. En revanche, sur le plan technique, il nous reste encore du travail », a-t-il déclaré. Khumiso Ikgopoleng a ajouté que son objectif est de qualifier au maximum trois boxeurs pour les Jeux olympiques.
A noter que neuf combats étaient au programme de l’après-midi d’hier au cours de laquelle l’entraîneur national a eu l’occasion de voir la réaction et le comportement de ses boxeurs après deux semaines de stage intensif. Lors des combats à l’affiche hier, ceux présents ont eu l’occasion de voir évoluer le médaillé d’or des derniers Championnats d’Afrique au Mozambique, à savoir le Botswanais Oteng Oteng chez les moins de 52 kg face au Mauricien Olliver Lavigillante qui ,lui, avait été éliminé lors des quarts de finale de cette même compétition. Les combats ont été d’un bon niveau et une rencontre féminine a même été disputée entre Tessa Dumas et Rachel Zama chez les moins de 51 kg.