C’est finalement ce mercredi matin que les neuf sélectionnés mauriciens mettront le cap sur le Congo-Brazzaville pour participer aux Championnats d’Afrique seniors, prévus du 17 au 25 juin. Une compétition d’une grande importance dans la mesure où les quatre médaillés par catégorie décrocheront chacun une place pour les Championnats du monde qui se dérouleront du 25 août au 3 septembre, à Hambourg en Allemagne. À noter que les Championnats d’Afrique avaient été initialement prévus du 26 mai au 4 juin dernier, avant d’être reprogrammés par le pays organisateur.
 L’objectif de l’Association mauricienne de Boxe (AMA) et de son staff technique national est de qualifier un maximum de boxeurs pour les Mondiaux d’Hambourg. Le directeur technique national, le Cubain Roberto Ibanez Chavez, aussi bien que le président Indiren Ramsamy, sont tous unanimes à le dire : les Mauriciens ont les qualités et le potentiel pour atteindre cet objectif.« Il faudra toutefois rester très concentré. Car, tout comme nous, les autres pays africains se sont aussi bien préparés pour tenter une qualification pour les Mondiaux. Ce sera évidemment une tâche ardue pour nos boxeurs, mais pas impossible. Les entraîneurs ont fait leur part du boulot, la fédération le sien et il reste maintenant aux boxeurs de terminer le travail. Et je suis convaincu qu’ils le feront », a-t-il déclaré.
Faux bond du Botswana
Indiren Ramsamy se dit toutefois déçu que le Botswana, qui avait pourtant donné son accord pour le déplacement de cinq de ses boxeurs (52 kg, 56 kg, 60 kg, 64 kg et 75 kg) et de deux entraîneurs, lors de la semaine écoulée, a finalement décliné l’invitation à la toute dernière minute. « Nous comptions beaucoup sur la présence des Botswanais, et ce même s’ils n’allaient pas être présents dans toutes les catégories souhaitées. Cela aura permis à certains de nos boxeurs d’avoir des adversaires différents avant de mettre le cap sur le Congo-Brazzaville », a-t-il indiqué.
Il n’empêche, a-t-il expliqué, que les entraînements se sont déroulés dans un bon état d’esprit au cours de la semaine écoulée, où le travail s’est effectué à la raison de deux fois par jour. « Les boxeurs ont fait preuve de sérieux et de détermination. Tout le monde a été régulier et a démontré beaucoup d’envie même si les Botswanais n’étaient pas présents », a souligné le président de l’AMB.
Pour Indiren Ramsamy, le moral de la communauté pugilistique est haut à l’approche du grand départ prévu pour ce mercredi matin. « Les boxeurs sont conscients de l’enjeu. Ils savent tous ce que nous attendons d’eux. Ils ont très bien travaillé et je félicite Roberto (Ibanez Chavez), l’entraîneur national Judex Bazile et tous les entraîneurs qui ont aidé à la préparation de ces boxeurs. Les membres de la fédération ont également oeuvré pour mettre les facilités nécessaires à la disposition de la sélection nationale », a-t-il fait ressortir.
L’expérience de Colin et St Pierre
La confiance est de mise, a-t-il précisé, et il se dit convaincu que l’objectif sera atteint. « Nous avons toujours visé très haut et l’idée est de qualifier un maximum de boxeurs pour les championnats du monde », a-t-il avancé. Soulignons que les neuf boxeurs retenus pour ces Championnats d’Afrique sont Sharvin Beedassy (-49 kg), David Rolfo (-52 kg), Jordy Vadamootoo (-56 kg), les frères Colin John (-60 kg) et Richarno (-64 kg), Merven Clair (-69 kg), Jean-Luc Rosalba (-75 kg), Cédric Olivier (-81 kg) et Kennedy St Pierre (-91 kg). De cette liste on retiendra la présence des anciens et boxeurs expérimentés que sont Rocharno Colin et Kennedy St Pierre, cinquième lors des derniers Jeux olympiques à Rio au Brésil et qui a échoué à un combat d’une médaille de bronze. Ils seront accompagnés de Roberto Ibanez Chavez, de l’entraîneur Gino Paul et du deuxième vice-président de l’AMB, Gérard Louis (chef de délégation).
Par ailleurs, Indiren Ramsamy se dit heureux que la fédération ait pu accompagner les sélectionnés comme il se doit, notamment en mettant à leur disposition des vitamines. Il a ajouté que les jeunes du Pôle Espoir, aussi bien que ceux de la catégorie Youth profitent aussi de ces facilités. Il a souligné que la fédération recevra de nouveaux équipements très probablement le 22 de ce mois. Ces équipements iront à la sélection nationale, au Pôle Espoir et aux comités régionaux, y compris Rodrigues. D’autre part, Indiren Ramsamy a indiqué que l’AMB fera une proposition de date (9 au 12 août) au secrétariat de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) pour l’organisation d’une compétition à l’intention des moins de 18 ans. Le tournoi se déroulera au centre national de boxe à Vacoas et aussitôt les dates approuvées, les pays membres de la CJSOI (La Réunion, Seychelles, Madagascar, Comores, Djibouti et Mayotte) recevront une invitation.