Entrée en matière réussie pour les boxeurs mauriciens engagés dans la 18e édition des championnats d’Afrique Elite. Au gymnase Nicole Oba au Congo-Brazzaville hier après-midi, Merven Clair s’est révélé expéditif face au Soudanais Yaser Jadown. Lors de ce combat comptant pour les huitièmes de finale de la catégorie -69 kg, le pugiliste d’origine rodriguaise n’a eu besoin que d’un round pour asseoir sa supériorité. L’arbitre mettait un terme à ce duel à sens unique après avoir compté le Soudanais en trois occasions.
En quarts de finale, Merven Clair, médaillé d’argent lors du tournoi qualificatif continental en vue des Jeux Olympiques de Rio l’année dernière, trouvera sur sa route le Nigérain Osita Umeh, membre de l’armée de son pays. Ce dernier a pris la mesure du Sénégalais Fallon Niang au tour précédent. Un succès de Clair lui garantira une place sur le podium et il sera alors en position de force en vue d’une qualification pour les championnats du monde prévus à Hambourg en Allemagne en août. La série victorieuse des boxeurs mauriciens se maintiendra-t-elle cet après-midi ? Et ce, avec l’entrée en lice de Sharwin Beedassee et de John Colin chez les -49 kg et -60 kg respectivement.
Ce seront deux boxeurs malgaches qui défieront les Mauriciens. Tout d’abord Tony Heriniaina qui sera opposé à un Beedassee motivé à fond pour sa première tentative aux championnats d’Afrique. Le duel sera intéressant pour le benjamin de la sélection mauricienne et ce combat comptant pour les huitièmes de finale possède déjà un avant-goût des prochains Jeux des îles. Puis Julien Rajaonarison, qui sera à l’épreuve de John Colin. Un adversaire loin d’être un inconnu dans le camp mauricien du fait qu’il avait affronté Richarno Colin en finale des -64 kg lors des derniers JIOI aux Seychelles et s’était incliné par K.O. technique au troisième round.
Dans cette catégorie qui regroupe quinze boxeurs, deux combats comptant pour les préliminaires s’étaient tenus lors de la journée d’ouverture dimanche. Le Centrafricain Gildas Bangana avait disposé du Béninois Rodolphe Agnan par disqualfication au troisième round, tandis que le Marocain Mohamed Hamout avait repoussé le challenge du Tunisien Mekhi Ben Said à l’unanimité des juges (5-0).