Didier Cornet sera le seul boxeur mauricien engagé dans la 40e édition de la Chemistry Cup, compétition dont le coup d’envoi sera donné ce soir à Halle en Allemagne. Engagé dans ce qui est considéré comme un des tournois les plus relevés sur le circuit européen, le représentant mauricien de la catégorie -49 kg devra s’attendre à très forte partie.
Didier Cornet, qui est en stage depuis quelques mois déjà au CREPS de Nancy en France, tentera de réaliser un retour prometteur sur la scène internationale. Et ce, après avoir manqué les championnats du monde Youth en novembre de l’année dernière en raison d’une blessure. Ce sera également l’occasion pour lui de tester son niveau en vue des prochains championnats d’Afrique. Didier Cornet devrait être supervisé par un entraîneur français lors de cette compétition. Pour rappel, Maurice avait également été invitée à déléguer deux représentants dans les catégories -91 kg et +91 kg. Toutefois, le niveau des boxeurs mauriciens dans ces deux catégories a poussé à décliner cette invitation.
Les Russes, après les quatre médailles d’or acquises lors de la dernière édition, seront de nouveau les favoris de cette présente édition. Ils miseront surtout sur les médaillés olympiques que sont David Aurapetyan, Misha Aloyan et Andrey Zamkovoy. Devant leur public, les Allemands auront aussi des éléments à faire valoir. Leurs principaux atouts devant être le champion d’Europe Denis Makarov et le médaillé de bronze aux championnats du monde Ronny Bebluk. De son côté, le Kazakhstan, qui se prépare à organiser les championnats du monde en octobre prochain, tentera de tirer son épingle du jeu avec notamment Birzhan Zhakipov, médaillé de bronze aux championnats du monde. Les représentants de l’Ouzbékistan, de la Chine et du Brésil devraient également se retrouver aux premières loges.
Par ailleurs, les démarches continuent pour le déplacement de Richarno Colin à l’INSEP en France. Ces démarches n’ont pas abouti jusqu’ici en raison d’un changement à la présidence de la fédération française. L’aîné des frères Colin prend donc son mal en patience et poursuit ses séances d’entraînement au Centre de boxe à Vacoas.