Bon chien chasse de race. Avec un oncle champion d’Afrique de boxe au cours des années 90 et un père qui s’est également bien défendu dans le domaine du noble art à la même période, Chloé Gabriel ne pouvait que suivre la même voie. Ce soir, au stade national de Dublin en Irlande, la nièce de Stive Naraina et fille de Leevaê Gabriel briguera le titre national dans la catégorie -44 kg chez les -12 ans. Elle sera aux prises avec Shannon Kelly.
Établie avec ses parents à Dublin depuis bientôt neuf ans, Chloé Gabriel tentera donc de relever le premier défi de sa jeune carrière. Son père, qui s’entraînait sous la férule de Gervais Paya à Port Louis, croit dur comme fer qu’elle atteindra son objectif. « Elle voue une telle passion pour la boxe que rien ne semble pouvoir l’arrêter. D’ailleurs, elle est toujours en avance d’une bonne demi-heure à ses séances d’entraînement. Chloé veut aller le plus loin possible dans cette discipline ».
Pourtant, c’est au kick-boxing qu’elle avait effectué ses premières armes. Toutefois, la famille devait changer de lieu de résidence et aucun club de kick-boxing ne se trouvait à proximité. D’où son intégration à la Mulhuddart Boxing Academy. Après deux années de pratique, Chloé Gabriel, qui entame sa dernière année à l’école primaire, a vite grimpé les échelons pour décrocher le titre dans la région de Dublin. Un succès qui lui permettait ainsi de briguer la consécration au niveau national. Lors des demi-finales tenues samedi dernier, elle s’est avérée supérieure à Modesta Raidyne en s’imposant à l’unanimité des juges. Par contre, son adversaire de ce soir n’a fait la différence qu’à la majorité des juges aux dépens de Hayley Garvey.
Toute la famille, y compris le jeune frère, sera donc présente au stade national pour encourager Chloé dans sa mission. « Nous y croyons, même s’il existe une certaine pression avec sa première compétition d’envergure », avance Leevaë Gabriel, originaire de la Cité Vallijee. Un optimisme qu’il met sur le compte des dires de l’Irlandaise Kate Taylor, championne olympique, qui de passage à la Mulhuddart Boxing Academy, avait décelé un certain potentiel chez la jeune pugiliste. La finale de ce soir constituera-t-elle les prémices d’une fructueuse carrière ?