Engagé dans la catégorie -75 kg, Christopher Albert a acquis son visa pour la finale prévue demain après-midi. Il se trouve donc être le seul boxeur mauricien qualifié pour ce stade de la compétition à l’issue des demi-finales tenues hier après-midi. Jérémy Pavillon (-64 kg) et Laurenzo Lecerf (-69 kg) ont quant à eux pris la porte de sortie et se contenteront ainsi de la médaille de bronze.
Opposé à un Libyen, Christopher Albert a été vite en affaires. Dès le premier round, son adversaire était compté à trois reprises et l’arbitre devait ainsi mettre fin au combat. Reste que la partie ne s’annonce guère aisée pour lui en finale. Face à lui se dressera le Tunisien Mohamed Hedi Mabrouki, qui a obtenu un bye pour parvenir en finale et qui avait fait bonne impression aux récents championnats du monde Youth en franchissant deux tours. Il avait tour à tour disposé du Colombien Diego Motoa et de l’Italien Kevin Di Napoli aux points avant de s’incliner en huitièmes de finale face au Bulgare Nikolay Chavdarovo également aux points.
L’assistant-entraîneur national, Richard Sunee, souligne que tout sera mis en oeuvre afin que Christopher Albert puisse parvenir à ses fins. « Une séance d’entraînement s’est tenue ce matin et nous devrons également le préparer psychologiquement. Nous n’avons pas vu le Tunisien à l’oeuvre, mais nous tenterons de jouer le coup à fond ».
De son côté, Jérémy Pavillon n’a pu soutenir la comparaison face à l’Algérien Azeddine Lameche. Ce dernier exerçait une pression d’entrée avec des enchaînements rapides. Ce qui mettait le représentant mauricien en difficulté et ce dernier était incapable de continuer le combat au cours de ce premier round suite à un coup reçu aux côtes.
Par contre, Laurenzo Lecerf a été jusqu’au bout du combat qui l’opposait à un Namibien. « Il a évolué avec beaucoup de coeur et le combat était équilibré. Toutefois, le manque d’expérience et de compétitions a joué contre lui », souligne Richard Sunee. Cette finale des -69 kg opposera donc le Namibien à un Égyptien qui n’a laissé aucune chance au représentant du Lesotho en demi-finales.
Il est à noter que la délégation mauricienne a été prise au dépourvu à son arrivée sur le lieu de la compétition hier, du fait que les deux sessions avaient été inversées. De ce fait, Lecerf et Pavillon ont dû se préparer en quatrième vitesse, alors qu’ils venaient de prendre leur déjeuner.