Engagés dans le tournoi qualificatif africain au complexe sportif Mohamed V à Casablanca au Maroc, aucun des huit Mauriciens n’a pu se retrouver au-delà des quarts de finale. Les derniers espoirs de qualification directe se sont écroulés hier soir avec la défaite de Richarno Colin face au Marocain Abdelhak Aatakni sur le score de 8-11 dans la catégorie -64 kg.
Toutefois, rien n’est totalement perdu pour l’aîné des frères Colin et Oliver Lavigilante chez les -52 kg. Même si leur destin ne se trouve plus entre leurs mains, il n’empêche qu’ils peuvent tous deux être repêchés pour le rendez-vous de Londres à une unique condition. À savoir que leurs vainqueurs en quarts de finale se qualifient pour la finale, du fait que ces deux catégories doivent chacune comprendre six qualifiés. Le verdict sera connu demain soir à l’issue des demi-finales.
Les chances de Richarno Colin sont bien réelles, dans le sens où le Marocain croisera le fer avec un adversaire a priori à sa portée, à savoir le Burkinabé Brice Bassole, qui a disposé à l’arraché (12-11) du Camerounais Serge Ambomo.
Toutefois, Bassole a déjà écrit l’histoire en devenant le premier boxeur de son pays à se qualifier pour une édition des Jeux Olympiques. Lui qui avait été sélectionné pour suivre le Road to London Program organisé par l’Association internationale de boxe amateur.
Reste qu’Aatakni, qualifié d’étoile montante de la boxe marocaine eu égard à sa médaille d’argent acquise aux World Combat Games, partira avec la faveur des pronostics. D’autant qu’il aura le support de tout un public. Il est à noter que l’autre demi-finale opposera l’Égyptien Eslam Mohamed au Tunisien Abderrazak Houya.
Pour en revenir au quart de finale de Richarno Colin, il faut savoir qu’il a concédé un point de retard au cours de chaque round, soit 3-4 au premier, 2-3 au deuxième et 3-4 au troisième. Il est à noter que ce combat était arbitré par l’Anglais Norford, avec comme juges le Grec Bougioukas, le Kazak Amanbayeva, le Lithuanien Bagdanavicius et le Finlandais Roos.
De son côté, Oliver Lavigilante aura à prier pour un succès du Kenyan Benson Gicharu aux dépens du Ghanéen Duke Akueteh Micah. Ce duel promet d’ailleurs d’être fort équilibré. Pour rappel, le jeune Lavigilante s’était incliné d’extrême justesse (9-10) face à Gicharu mardi. Les deux autres aspirants à une place en finale seront l’Algérien Samir Brahimmi et le Botswanais Oteng Oteng. Ce dernier a d’ailleurs participé à plusieurs camps d’entraînement à Maurice avec ses coéquipiers.
Si les boxeurs mauriciens n’ont pu décrocher la moindre médaille, le Seychellois Andrique Allisop, déjà assuré du bronze, a par contre validé son visa pour le rendez-vous olympique. Engagé dans la catégorie -60 kg, il a obtenu sa qualification pour les demi-finales où il affrontera le Tunisien Ahmed Mejri. Pour rappel, Allisop avait remporté l’or aux derniers Jeux des îles aux dépens de Bruno Julie chez les -56 kg avant d’intégrer la catégorie supérieure.