L’Association mauricien de Boxe (AMB) ne reviendra pas sur sa décision. Le contrat de Jean-Claude Nagloo en tant que directeur technique national (DTN) ne sera pas renouvelé à la fin du mois. Le président de l’AMB, Pascal Telvar, qui s’est montré avare de commentaires et visiblement énervé par l’article de Week-End de dimanche dernier, a déclaré: « Ki fer nou bizin revoir nou décision. »
L’aventure entre Jean-Claude Nagloo, ancien boxeur, entraîneur national et premier Mauricien à devenir DTN, et la fédération tire donc à sa fin dans trois semaines. C’est le moins que l’on puisse dire après avoir écouté et lu les différentes déclarations de presse de Pascal Telvar. Ce dernier, il convient de le souligner, n’a pas apprécié les commentaires de Week-End de dimanche dernier sur cette affaire.
Lorsque nous l’avons contacté jeudi, il a déclaré: « Zotte pa fine fini écrire dans Week-End, ki zotte pé rodé ankor. » Carton rouge à M. Telvar qui, à peine élu président d’une des plus grosses fédérations, commence déjà à se la jouer arrogant. Au lieu de se montrer diplomate, il fait part de son énervement sur ce dossier qui, visiblement, l’irrite.
Le président de l’AMB pousse même le bouchon plus loin en affirmant que « Week-End pé défane l’indéfendable. » Visiblement, Pascal Telvar a une lecture très différente de ce qui a été publié, dimanche dernier. Ce que nous aurions aimé savoir c’est la raison de son énervement. Car autant que nous sachions, Week-End, fidèle à sa ligne  éditoriale, s’est montré très impartial dans cette affaire en exposant d’abord la situation, puis en parlant des certaines performances réalisées sous l’ère Jean-Claude Nagloo en tant qu’entraîneur, avant de faire part de son analyse de la situation.
A ce titre justement, Week-End avait estimé, dimanche dernier, que cette situation aurait pu être évitée « et que si départ il y a, cela aurait dû se faire en toute discrétion et avec beaucoup de diplomatie. » Est-ce à dire que Week-End est en train de défendre l’indéfendable? Nous avions également attiré l’attention des membres de la fédération sur le fait que Jean-Claude Nagloo n’est pas n’importe qui et que la fédération avait fait preuve d’un manque de tact.
N’en déplaise à Pascal Telvar et ses membres, Week-End maintient sa position à l’effet que le départ de Jean-Claude Nagloo aurait pu se faire d’une façon plus sportive dans la mesure ou ce dernier méritait de sortir par la grande porte. Comme souligné la semaine dernière, il a permis à Maurice de réaliser de grosses performances et ce, grâce à un travail d’équipe. Malheureusement pour lui et ce, selon les dires même du président de l’AMB, son travail au cours de ces quatre dernières années en tant que DTN n’a pas été convaincant.
La question que l’on se pose toutefois, c’est de savoir pourquoi l’AMB, dont Pascal Telvar a été lui-même assistant-secrétaire au cours de ces quatre dernières années, n’a pas ramené le principal concerné à l’ordre dès sa première année en tant que DTN ? De plus, Pascal Telvar dit ne pas disposer de projet  concret au niveau de la formation des jeunes et des entraîneurs. Ce que nous considérons de grave, puisqu’une fédération qui se respecte ne peut rester les bras croisés devant une telle situation pendant quatre ans pour ensuite faire feu de tout bois.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’AMB est en train de se tromper de cible que ce soit dans le cas de Jean-Claude Nagloo ou de Week-End. Au lieu de chercher à travailler en toute sérénité, elle s’est embarquée dans une polémique dont elle se serait très bien passée. En attendant, Pascal Telvar a déclaré à Week-End que son comité viendra bientôt avec une conférence de presse pour donner tous les détails sur le cas Nagloo. Or, nous avons constaté que le président de l’AMB a déjà parlé en long et en large de cette affaire dans un hebdomadaire rendant ainsi son point de presse caduque !