Merven Clair (à g.) briguera une place en finale face au Congolais Idriss Kapenga Nsaka

Richarno Colin et Merven Clair parviendront-ils en finale des Jeux d’Afrique ? Une certaine confiance règne dans le camp mauricien, vu le parcours réalisé par ces deux boxeurs tout au long de cette semaine de compétition entamée au Al Amal Indoor Sports Centre au Maroc. Déjà assurés de se retrouver sur le podium, les médaillés d’or des catégories -63 kg et -69 des derniers Jeux des îles devront jeter toutes leurs forces dans la bataille ce soir afin de pouvoir disputer les finales prévues demain. Le défi s’annonce à leur portée.

Médaillé d’or lors de l’édition 2011 tenue au Congo-Brazzaville et quart de finaliste en 2015, Richarno Colin se retrouvera face au challenge de Gildas Bangana, représentant de la République centrafricaine. Vu son remarquable parcours réalisé cette saison, avec la consécration au Tournoi Teofilo Stevenson à Cuba, au Indian Open Tournament, il semble évoluer actuellement à son tout meilleur niveau. Lors de cette présente compétition, l’aîné des frères Colin aura eu le mérite de vaincre le solide Reda Benbaziz, tenant du titre chez les -60 kg et habitué des World Series of Boxing. À l’arrivée, un verdict qui s’est joué sur le fil du rasoir, car seul le juge ougandais avait vu un large succès de Colin (30-27), tandis que deux autres ont opté en sa faveur (29-28) et deux autres pour l’Algérien sur ce même score.

Richarno Colin a-t-il fait le plus difficile ? Il n’empêche que Gildas Bangana tentera également de jouer sa carte à fond. Lui qui avait été battu par ce même Reda Benbaziz en 16es de finale des championnats d’Afrique tenus l’année dernière (0-5) et qui n’avait pas fait long feu aux championnats du monde 2013 à Almaty, en s’inclinant face au Nord-Irlandais Sean Mc Comb. Même s’il ne possède pas un palmarès impressionnant et qu’il s’est retrouvé dans un tableau relativement aisé, avec notamment une victoire par forfait, Bangana tentera de se qualifier pour sa première finale continentale. Pour rappel, l’autre demi-finale mettra aux prises le Marocain Aldelhaq Nadir au Namibien Junias Jonas.

De son côté, Merven Clair a connu un parcours limpide jusqu’ici, avec trois succès à l’unanimité des juges. Médaillé de bronze au Tournoi Teofilo Stevenson et au Indian Open Tournament, il a évolué avec beaucoup de sérénité aux Jeux des îles. Preuve qu’il surfe actuellement sur la vague du succès. Lors de ces Jeux d’Afrique, ses succès étaient incontestables. 30-24 pour le juge algérien Mohamed Besmi lors de son duel face au Seychellois Shain Boniface, 29-26 pour quatre juges lors de sa confrontation face au Camerounais Albert Mengue ou encore ce score de 30-27 pour trois juges lors de son succès face au Botswanais Mmusi Tswige. Autant dire que rien ne semble pouvoir l’arrêter actuellement dans son cheminement.

De ce fait, le Congolais Idriss Kapenga Nsaka aura sans doute à se surpasser ce soir. Jusqu’ici, il a signé un succès avant la limite et deux par décision majoritaire. Espoir de la boxe congolaise, il avait décroché la médaille de bronze aux Jeux d’Afrique de la Jeunesse l’année dernière et la médaille d’argent aux championnats d’Afrique de la zone 3 cette année. À l’issue de ces Jeux d’Afrique, il devrait être en action aux championnats du monde en Russie le mois prochain. L’autre finaliste de cette catégorie sera soit le Kenyan Boniface Maina, soit le Nigérian Ayoola Osoba.

Leur parcours respectif

63 kg

Richarno Colin

b. Qhobosheane Mohlerepe (Lesotho) par K. O. au 2e round-1/16 de finale

b. Joshua Tukamuhebwa (Ouganda) à l’unanimité des juges (5-0) -1/8 de finale

b. Reda Benbaziz (Algérie) à la majorité des juges (3-2) -1/4 de finale

Gildas Bangana (République centrafricaine)

b. Zakaria Diarra (Mali) par décision majoritaire (3-2) -1/16 de finale

b. Momozu Toribio (Guinée équatoriale) par forfait-1/8 de finale

b. Olivier Yankim (Tchad) par décision majoritaire (4-0) -1/4 de finale

69 kg

Merven Clair

b. Shain Boniface (Seychelles) à l’unanimité des juges (5-0) -1/16 de finale

b. Albert Mengue (Cameroun) à l’unanimité des juges (5-0) -1/8 de finale

b. Mmusi Tswige (Botswana) à l’unanimité des juges (5-0) -1/4 de finale

Idriss Kapenga Nsaka (République Démocratique du Congo)

b. Stephane Djebouboum (Tchad) par arrêt de l’arbitre au 3e round-1/16 de finale

b. Jessie Lartey (Ghana) par décision majoritaire (4-1) -1/8 de finale

b. Nkuma Silungwz (Zambie) par décision majoritaire (4-0) -1/4 de finale