Membre du comité exécutif de l’Association internationale de Boxe (AIBA) au cours de ces quatre dernières années, le secrétaire de l’Association mauricienne de Boxe, Rajiv Rajcoomar, n’a pas été élu à l’issue de l’assemblée générale de la fédération internationale qui s’est tenue les 13 et 14 de ce mois sur l’île de Jeju en Corée du Sud. Après un premier tour où il a terminé à égalité de votes (25) avec  l’Algérien Nabil Sadi, Rajiv Racoomar a ensuite perdu par un écart d’une vote (33 contre 34 à son adversaire. Le deuxième représentant africain dans ce comité est le Marocain Mohamed Moustahsane (36 voix).
Toutefois selon Rajiv Racoomar, il se verra confier un poste dans une des commissions de la fédération internationale pour la période 2014-2018. Le président de la confédération africaine de boxe, l’Algérien Abdellah Bessalem, vice-président sortant de l’AIBA, a été nommé vice-président honoraire, au même titre que Domingo Solano et Keith Walker pour les continents Amérique et Océanie.
D’autre part, Rajiv Racoomar a indiqué que les calendriers continentaux ont été approuvés pendant le congrès de l’AIBA tenu les 10 et 11 novembre toujours sur l’île de Jeju. Il a aussi été question du lancement de l’AIBA Pro Boxing qui, a-t-on souligné, est un succès. Le quota des qualifiés pour les Jeux olympiques de 2016 à Rio, au Brésil est maintenu, alors que le calendrier 2015 de la World Series Boxing a été présenté. A noter que le Chinois Ching Kuo Wu a été réélu à la présidence de l’AIBA, alors que parmi les cinq vice-présidents, on retrouve un africain en la personne de Kelani Bayor.