Rajiv Rajcoomar ne sera plus président de l’AMB (Association mauricienne de Boxe) à l’issue de l’assemblée générale élective de dimanche prochain, au siège de la fédération, soit au centre national de boxe, à Vacoas. Après huit années à la tête de cette fédération, Rajiv Rajcoomar passera le témoin pour les quatre années à venir. Une mission délicate pour le nouveau président qui aura pour tâche de maintenir cette discipline au sommet du sport mauricien surtout après tant de performances acquises au niveau international dont cette médaille de bronze de Bruno Julie aux Jeux olympiques de 2008, en Chine. A ce stade, aucun candidat ne s’est réellement déclaré pour succéder à Rajiv Rajcoomar. Toutefois, selon les informations dont nous disposons, il nous revient que Cassam Khadaroo et Sydney Adelson seraient en course pour le poste de président.
L’actuel trésorier de l’AMB, Cassam Khadaroo, lequel a tout connu au sein de la boxe mauricienne, de par sa riche carrière en tant qu’arbitre international, serait dans la course pour devenir le prochain président de l’AMB. S’il aurait affiché ses envies à prendre en main les destinées de la boxe, en revanche, affirme-t-on, Cassam Khadaroo hésiterait à faire le grand saut. Pourtant, sa longue expérience dans le domaine et surtout sa capacité à gérer les finances pourraient, selon son entourage, permettre à cette discipline de poursuivre sur le bon travail déjà entamé.
Un autre membre du comité directeur actuel, à savoir le premier vice-président Sam Mungapen, était à un moment donné cité comme l’un des éventuels remplaçants de Rajiv Rajcoomar. Il nous revient toutefois que son nom ne figure pas parmi les trois représentants du comité régional de Port Louis à l’assemblée générale de dimanche prochain. Selon certains de ses proches, il se serait retiré du giron pour des raisons personnelles.
La troisième personne dont le nom est cité avec insistance n’est autre que Sydney Adelson. Inconnu dans le noble art, ce dernier a surtout été lié au Centre de formation de football François Blaquart, à Réduit. Sa présence au centre national de boxe, lors des demi-finales des championnats nationaux Élite récemment, a interpellé. D’autant que dans les milieux pugilistiques, on avance que c’est la première fois qu’on voyait Sydney Adelson au gymnase. Représentant les intérêts de Faucon Flacq, il pourrait très bien se retrouver à la tête de cette fédération et ce, même si ses connaissances en boxe ne sont pas aussi pointues que celles de Cassam Khadaroo.
Il nous revient aussi que Sydney Adelson aurait fait part de son intention de contribuer à la bonne marche de cette discipline. Sa capacité d’administrer n’est d’ailleurs pas mise en doute quand on connaît sa contribution au centre de formation de football. Cependant, la question que bon nombre de personnes se posent, c’est de savoir s’il est bien entouré dans sa quête d’intégrer l’AMB. Car là où se trouve actuellement la boxe, sacrée meilleure fédération dans le Week-End Hit Parade des Fédérations, au cours de ces cinq dernières années, cette discipline mérite de repartir sur les mêmes bases solides et avec des dirigeants dévoués et travailleurs. Non pas avec ces pseudo-dirigeants qui trouveront à faire plus de tort que de bien au noble art.
Par ailleurs, il est à souligner que le président sortant, Rajiv Rajcoomar, est élu de facto comme membre du nouveau comité directeur dans la mesure où il est un membre de l’AIBA (Association internationale de Boxe). Des amendements à ce sujet ont été approuvés en 2009 aux règlements de la fédération. Il nous revient qu’en dépit de cela, Rajiv Rajcoomar briguerait les suffrages pour un poste dans le comité directeur de l’AMB pour les quatre prochaines années.