Ludovic Bactora (52 kg) et Richarno Colin (64 kg) font partie des cinq boxeurs mauriciens qualifiés pour disputer les finales demain soir (19h) au gymnase Nelson Mandela à Terre Sainte, St-Pierre. Quatre ans plus tôt aux Seychelles, ces deux boxeurs avaient offert à Maurice les deux seules médailles d’or sur les sept coéquipiers engagés en finale. Les autres boxeurs qualifiés pour la dernière soirée sont Jordy Vadamootoo (56 kg), Merven Clair (75 kg) et Cédric Olivier (81 kg).
C’est Ludovic Bactora, médaillé d’or en 2007 et 2011, qui sera le premier à monter sur le ring et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il devra s’attendre à une chaude ambiance car il sera opposé au Réunionnais Marcus Gévia. Le fait d’évoluer devant le public local sera à l’avantage de Gévia.
Dans le camp mauricien, boxeurs et entraîneurs sont conscients des conditions difficiles dans lesquelles ils auront à évoluer. L’entraîneur national, Judex Bazile, pense que ce sera du 50-50. « Avec tous les problèmes que nous avons eus avant et pendant la compétition, nous allons revoir notre stratégie. Les boxeurs sont stressés avec ces mauvais résultats », remarque-t-il.
Selon Judex Bazile, Ludovic Bactora, dans sa quête de triplé, aura à rester calme face à un adversaire qui travaille sur un, voire un maximum de deux coups. « J’ai eu l’occasion de voir le Réunionnais face à un Malgache. Il a été mis en difficulté en quelques occasions et je pense que nous pouvons réaliser quelque chose. Il n’empêche que c’est un boxeur de l’équipe de France et il faudra rester vigilant ».
Il ajoute que le fait de débuter directement en finale est un avantage comme un désavantage. L’important étant de rester bien concentré et de respecter les consignes. « Nous avons eu l’occasion de travailler avec Ludovic aujourd’hui encore (ndlr : hier). Il a fait un travail à distance afin de retrouver le rythme. Je suis confiant qu’il fera un bon combat et qu’il aura son mot à dire ».
Le jeune Jordy Vadamootoo sera lui opposé au Malgache Heritovo Rakotomanga chez les 56 kg. Vainqueur du Réunionnais Jordan Rodriguez en demi-finale, le Mauricien tentera de poursuivre sur sa lancée. Judex Bazile, qui a eu l’occasion de voir son adversaire en action, a constaté que c’est un très bon technicien qui enchaîne deux coups, mais qui n’est cependant pas puissant.
« Le Malgache se déplace beaucoup et possède un bon jeu de jambes. Ce sera un très beau combat, car nous aurons deux bons techniciens en face ». Judex Bazile ajoute que son protégé devra se montrer patient et chercher le bon moment pour attaquer. « Jordy n’était pas le titulaire dans cette catégorie. Il a travaillé pour gagner sa place. Il a bien boxé en demi-finale et j’espère qu’il rééditera l’exploit ».
Richarno Colin devrait, sur le papier, remporter l’or chez les 64 kg lors de ce combat qui l’amènera à boxer face au Malgache Julien Rajaonarison. « L’adversaire aime exercer la pression. C’est un boxeur courageux, mais qui n’est pas très fort techniquement. Richarno devra être patient et boxer intelligemment. Il ne doit surtout pas rester dans l’axe après une attaque. Sans manquer de respect à l’adversaire, Richarno devrait s’imposer et ce, même si un combat n’est jamais gagné d’avance ».
Dans le cas de Merven Clair, ce sera plus compliquée que pour les autres car il sera opposé à Jovette Jean, le champion en titre. Il n’empêche que le Mauricien est dans un très bon mood. Il a certes monté de catégorie, mais a très bien assimilé le travail. « Merven a perdu sa place en 69 kg et pourtant, il a gardé le moral. Pour cette finale, tout dépendra de l’attitude de Merven et de la façon dont il entamera son combat. Il devra suivre les consignes et ne surtout pas se jeter sur l’adversaire. Malgré ses 21 ans, il peut réaliser quelque chose au cours de cette finale », avance Judex Bazile.
Le dernier mauricien qui sera en lice ce soir est Cédric Olivier, dans la catégorie des 81 kg. Tout comme Ludovic Bactora, il a accédé directement en finale et sera aux prises avec Clément Hong Sik Hee. « Le Réunionnais est un boxeur qu’on connaît déjà. Cédric l’a d’ailleurs déjà battu. Nous nous attendons qu’il réalise, une fois encore, un bon combat contre un adversaire qui encaisse très bien les coups. Comme lors du dernier face-à-face, Cédric devra marquer le maximum de points et prendre une avance considérable. Il devra aussi être très mobile sur le ring », analyse-t-il.