Longtemps évoquée, l’Association mauricienne de Boxe (AMB) se prépare sérieusement à permettre à ses entraîneurs et juge-arbitres de décrocher une étoile de l’Association international de Boxe (AIBA). C’est ce qu’a déclaré le président Indiren Ramsamy qui dit souhaiter que deux juges-arbitres puissent se déplacer cette année à l’étranger pour suivre une formation poussée en vue, de décrocher cette précieuse clé. Une première session de travail a eu lieu hier au centre national de Vacoas.
Indiren Ramsamy est catégorique : cela fait trop longtemps que Maurice n’a pas de juge-arbitres international et il est grand temps d’y remédier à cela. « Pour ce faire, il n’y a pas de miracle. Nos juge-arbitres doivent impérativement décrocher une étoile de la fédération internationale », a-t-il fait remarquer. Dans cette optique, a-t-il ajouté, une première séance de travail a été organisée hier de 9h et à 15h à Vacoas. « Tous les comités régionaux avaient déjà été informés par courriel. Nous avons demandé aux juge-arbitres d’être présents, aussi bien que les jeunes qui sont intéressés par cet aspect de la boxe. »
Une autre session de travail est prévu après celle de samedi prochain. L’objectif étant, surtout de donner à ceux présents, les outils nécessaires pour une meilleure performance en tant que juge-arbitres. Les stagiaires seront également mis en présence des règlements importants, entourant le rôle d’un juge-arbitre. « L’objectif est ensuite de faire déplacer deux juge-arbitres, afin qu’ils puissent être formés et décrocher une étoile de l’AIBA. Ce qui leur permettra ensuite d’officier lors des compétitions internationales. Si nous avons la possibilité de réaliser cet objectif cette année, nous le ferons. Au cas contraire, ce sera pour début 2018 », a-t-il fait ressortir.
Les entraîneurs ne seront pas en reste a ajouté Indiren Ramsamy, car selon lui, le directeur technique national, le Cubain Roberto Ibanez Chavez, a déjà pris le dossier en main avec une première convocation des entraîneurs, le 23 septembre dernier à Vacoas. Selon le président de l’AMB, cette rencontre s’est bien passée et le DTN a eu l’occasion d’expliquer à ceux présents sa vision de la boxe mauricienne. Il en a également profité pour leur parler de quelques nouveaux règlements susceptibles de les aider dans leur travail. « C’était surtout une première prise de contact. Deux sessions de travail seront programmées prochainement comme c’est le cas des juge-arbitres », a-t-il avancé.
Le DTN à Rodrigues
Selon Indiren Ramsamy, quelques 30 entraîneurs font actuellement partie de la fédération et il espère que ces derniers répondront favorablement aux deux sessions de formation. Car l’objectif est d’organiser, sur place, la formation pour l’obtention d’une étoile de l’AIBA. Pour cela toutefois, il faudrait que plus de 15 entraîneurs soient présents lors de chacune de ces deux ateliers de formation comme l’exige les règlements internationaux. « Cette année, nous avions organisé des sessions de formation et devant le peu d’intérêt des entraîneurs, nous avions décidé de faire déplacer deux entraîneurs pour une formation à l’étranger. Mais à la suite de la réunion du 23 septembre, je suis d’avis que nous serons en mesure d’organiser cette formation à Maurice en 2018. Ce qui sera à notre avantage dans la mesure où nous pourrons faire profiter un maximum de Mauriciens », a-t-il avancé.
 
Dans ce cas précis, l’AMB fera appel à un instructeur de l’AIBA et le soutien du comité olympique sera recherché dans l’organisation de cette formation. « Si tel n’est pas le cas, nous nous tournerons alors vers le ministère de la Jeunesse et des Sports », a fait ressortir Indiren Ramsamy. Ce dernier a, dans la même foulée, ajouté que Roberto Ibanez Chavez entamera une série de visite au sein des comités régionaux, afin de superviser, mais aussi d’encadrer les entraîneurs. Il est aussi prévu qu’il fasse le saut à Rodrigues en novembre prochain dans le but d’animer une formation pour entraîneurs. Selon Indiren Ramsamy, un juge-arbitre fera aussi le déplacement dans l’île, afin que les Rodriguais puissent aussi en profiter et participer ensuite au stage pour l’obtention  d’une étoile de l’AIBA.
Hors texte – Compétition mensuelle
Merven Clair dispose de Richarno Colin
La compétition mensuelle de l’AMB s’est tenue il y a un peu plus d’une semaine au centre national à Vacoas. Selon Indiren Ramsamy, ce tournoi de préparation s’est bien passé et a été d’un bon niveau comme en témoigne, a-t-il précisé, l’intensité de certains combats, à l’image de ce duel entre Merven Clair et Richarno Colin chez les moins de 69 kg. C’est le premier nommé qui s’est finalement imposé de justesse après une erreur vite corrigée à l’effet que c’est Richarno Colin qui s’était imposé. Pour rappel, ce dernier avait monté de catégorie pour l’occasion contrairement à Merven Clair qui était dans la sienne. « C’était un bon tournoi et je peux dire que tout le monde est reparti satisfait. Les combats étaient d’un bon niveau et ce qui est très intéressant, c’est que les boxeurs faisant partie de la sélection B, se sont tous bien défendus. Ils ont progressé et c’est de bon augure pour la boxe mauricienne dans son ensemble », a-t-il déclaré. Il a aussi cité la victoire de Christopher Alberte face à Jean-Luc Rosalba chez les moins de 75 kg, lequel s’est imposé après deux défaites successives face à ce même adversaire. « Le jeune Kumar Beedassee a confirmé ses progrès, tout comme Geraldo Peronnet malgré sa défaite face Jordy Vadamootoo », a-t-il indiqué.