Pas de veine pour Anne-Jelina Bégué. La combattante d’origine rodriguaise ne disputera pas comme prévu la finale des championnats du monde de boxe française le 14 janvier prochain. La finale de la catégorie -52 kg prévue à Paris et qui devait l’opposer à la tenante du titre, à savoir la Japonaise Mariko Hara, a de nouveau été reportée. Aucune date n’a jusqu’ici été fixée quant à la tenue de ce combat.
Cette finale devait au préalable se dérouler lors des championnats de France vétérans. Toutefois, selon les informations disponibles, des problèmes financiers et organisationels seraient à l’origine de ce nouveau report. Pour rappel, la finale était prévue dans un premier temps à la mi-décembre à Maurice. Toutefois, en raison d’un manque de soutien financier, la fédération mauricienne de boxe-française-savate (FMBFS) avait renoncé à l’organisation.
Il se pourrait désormais que la finale se déroule en Angleterre. «Cette éventualité est envisagée, mais rien n’est encore définitif. Nous sommes toujours dans l’expectative», souligne Alain Aliphon, entraîneur et dirigeant de la FMBFS. Reste que des dirigeants de cette instance ont effectué le déplacement à Rodrigues vers la fin de l’année dernière afin de superviser les séances d’entraînement d’Anne-Jelina  Bégué. Cette dernière s’entraîne à un rythme régulier, mais l’incertitude concernant la tenue de son combat l’a sans nul doute perturbé.
Reste que cette finale des -52 kg demeure la seule à n’avoir pas été disputée jusqu’ici. Au cours des autres finales disputées en novembre et décembre derniers, la France a réalisé une razzia en remportant dix des douze titres en jeu. Seuls, le Malien Ibraaahim Konate et la Slovène Nina Vehar ont pu tirer leur épingle du jeu. A noter la défaite du Malgache Lauurent Rakontondrabe facee au Français Dimitri Suire. La dernière finale s’était déroulée le 17 décembre dernier à Cambrai (France) et avait favorisé les desseins de la Française Cindy Demarle aux dépens de la Finlandaise Annukka Volotinen.