Ce sera définitivement à Gènes en Italie que se déroulera le samedi 12 février prochain la finale de la catégorie -52 kg comptant pour les championnats du monde de boxe française-savate. Cette finale opposera la combattante d’origine rodriguaise Anne-Jelina Bégué à la Japonaise Mariko Hara, championne du monde en exercice.
Après plusieurs reports depuis décembre de l’année dernière, tout porte à croire que cette ville italienne abritera bel et bien ce combat décisif. Pour rappel, Maurice avait été désignée dans un premier temps pour l’organisation, mais des problèmes d’ordre financier avaient poussé à un report. Par la suite, il avait été décidé que ce combat se tienne au début de cette année en France, au cours des championnats de France vétérans. Nouvel échec, avant que la piste de l’Angleterre ne soit envisagée. Une tentative qui ne sera pas concluante, la Fédération internationale de boxe française-savate optant donc pour Gènes par la suite.
Il s’agira maintenant de multiplier les démarches auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports afin qu’Anne-Jelina Bégué soit à Maurice au plus vite pour qu’elle mette la touche finale à sa préparation. « Maintenant, tout devra être enclenché et il lui faudra également trouver un lieu d’hébergement durant son séjour à Maurice », avance Alain Aliphon, membre de la Fédération mauricienne de boxe française-savate (FMBFS).
Anne-Jelina Bégué mettra le cap sur l’Italie en compagnie d’un entraîneur, d’un juge et de deux accompagnateurs. Pour rappel, la jeune Rodriguaise avait acquis sa qualification à Milan en Italie.
Outre cette finale mondiale, la FMBFS compte être présente sur la scène internationale cette saison. C’est ainsi qu’elle compte organiser les championnats de l’océan Indien de canne de combat en juillet prochain et souhaite participer aux championnats du monde de canne de combat et aux championnats du monde assauts. Deux compétitions prévues en France.