La Fédération mauricienne de Boxe française savates (FMBFS) organisera une formation destinée aux entraîneurs le mois prochain, plus précisément les 11 et 12 novembre au centre de Borstal à Grande Rivière Nord Ouest. C’est le Conseiller technique régional (CTR) de La Réunion Edwin Laurent qui a été invité, à venir encadrer les locaux, a indiqué l’entraîneur national Kursley Visenjoue. Selon lui, cette formation était initialement prévue pour le week-end prochain, mais a dû être reprogrammé en raison de l’indisponibilité d’Edwin Laurent. A noter qu’une rencontre est prévue, à la fin de ce stage de formation, entre les membres du comité de l’océan Indien, constitué de Maurice, de La Réunion et de Madagascar. Il est cependant peu probable que le président de la fédération de la Grande Ile fasse le déplacement en raison de l’épidémie de la peste qui sévit actuellement dans ce pays.
Trois nouveaux clubs ont vu le jour récemment dans le sud de l’île, dont deux à Bel Ombre et un autre à Le Morne. Et dans le but de mieux promouvoir cette discipline à travers l’île, la FMBFS organisera un stage de formation à l’intention des entraîneurs, afin qu’ils puissent, à leur tour, mieux encadrer les jeunes adeptes de cette discipline. « Il est effectivement très important que nous ayons des entraîneurs qualifiés et capables de tirer les jeunes vers le haut niveau. C’est justement pour cette raison que nous avons proposé la tenue de ce stage. Car nous sommes convaincus que l’expertise d’Edwin Laurent sera bénéfique à nos entraîneurs. C’est quelqu’un avec qui, nous entretenons de bonnes relations depuis de nombreuses années et qui a une longue et riche expérience en la matière », a fait remarquer Kursley Visenjoue.
Championnat jeunes en novembre
Selon l’entraîneur national, ces deux journées complètes de formation aideront énormément les entraîneurs, surtout les nouveaux, dans leurs quêtes à faire propager la boxe française à travers le pays. « La formation est la pierre angulaire de la réussite d’une discipline. Avoir des entraîneurs qualifiés nous permettra d’avoir une bonne base avec des jeunes tireurs très bien formés. Ce qui sera à l’avantage même de la discipline », a fait ressortir Kursley Visenjoue.
Ce dernier a ajouté, que le comité dé l’océan Indien aura une rencontre le 12 novembre, au centre de Borstal toujours, dans le cadre du développement de la discipline dans la région. La présidente de la Ligue réunionnaise de Boxe française, nommément Liane Laurent, épouse du CTR, fera le déplacement pour rencontrer Azfar Jhingut, président de la FMBFS. Avec le problème de la peste à Madagascar, il est peu probable que cette fédération soit représentée. « Pour ce qui est des Seychelles, ils n’ont pas de structure pour le moment dans l’archipel. A ce que j’ai appris, il y a actuellement une démarche pour lancer la boxe française à Mahé », a souligné Kursley Visenjoue.
D’autre part, la FMBFS organisera le championnat national des Jeunes, compétition réservée aux tireurs de moins de 18 ans, le 25 novembre prochain, à Richelieu. Le tournoi sera ouvert aux garçons et aux filles respectivement et verra la participation de Rodrigues avec cinq tireurs. L’île compte actuellement six clubs, alors qu’à Maurice – hormis les trois nouveaux clubs – la boxe française est présente à Grand Baie (nord), Malherbes et Atlee (Curepipe), Richelieu et Petite Rivière (Rivière Noire), alors que la région de Port-Louis est celle qui compte le plus grand nombre de clubs avec ceux de La Tour Koenig, Vallijee, Bain des Dames, Pointe-aux-Sables et Pailles.
Déplacement à La Réunion
A noter que la sélection nationale a été invitée, comme lors des années précédentes, à participer à une compétition de haut niveau, prévue pour décembre prochain, à La Réunion. Cinq tireurs feront le déplacement et pour l’heure, a précisé Kursley Visenjoue, aucun nom n’a été finalisé. « La préparation se poursuit et la sélection sera finalisée à quelques jours du départ. Ce que je peux dire, c’est que ce genre de tournoi est très important pour nos boxeurs. Car ils auront l’occasion de boxer face à des Réunionnais réputés pour être très forts. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui sont champions de France et d’Europe. C’est pour dire le niveau auquel nos boxeurs seront confrontés », a-t-il indiqué.  
Pour conclure, Kursley Visenjoue a ajouté que cette compétition permettra aussi à ses protégés de poursuivre leur préparation en vue des Championnats du monde prévus, en septembre prochain en France. Pour l’heure, a-t-il souligné, le lieu ou se déroulera la compétition n’a pas encore été choisi. « Ce qui est sûr, c’est que notre déplacement de décembre prochain à La Réunion peut être considéré comme presque du même niveau que les Championnats du monde. C’est dire que nous aurons beaucoup à gagner en y participant », a conclu l’entraîneur national.