Sharone Clair (-75 kg) et  Karene Berry (+75 kg) n’auront pas l’occasion de disputer la finale des Championnats du monde prévue pour le 5 décembre prochain, à Amiens en France. Les démarches entreprises par la Fédération mauricienne de Boxe Française (FMBF) auprès des éventuels partenaires financiers pour soutenir ce déplacement n’ayant pas abouti. Pour rappel, le ministère de la Jeunesse et des Sports avait refusé de financer ce déplacement sans pour autant donner de raison. Le ministre Yogida Sawmynaden,lui, n’a  même pas répondu à une demande du président de la FMBF, Azfar Jhingut, pour discuter de la question !
La Fédération mauricienne de Boxe Française (FMBF) ne sera finalement pas représentée aux finales des Mondiaux d’Amiens le 5 décembre prochain faute de soutien.  » Les finales se feront sans la participation de Maurice et c’est comme cela. On n’y peut rien. A notre niveau, nous avons tout essayé, mais en vain « , a déclaré Azfar Jhingut avec beaucoup d’amertume. Selon lui, le montant nécessaire pour faire déplacer ces deux boxeuses et un entraîneur n’a pu être obtenu auprès des éventuels partenaires financiers.  » Pour qu’un dossier de cette ampleur soit approuvé au niveau d’une compagnie, cela demande du temps. Car le dossier doit d’abord être analysé pour éventuellement obtenir le feu vert de la direction. Nous remercions tous ceux qui ont pris, au moins, la peine de nous écouter sur ce dossier « , a déclaré le président de la FMBF.
Selon lui, c’est une grosse déception pour la fédération, mais surtout pour Sharone Clair et  Karene Berry qui se sont beaucoup investies au cours de ces derniers mois.  » C’est une décision très dure à accepter pour les deux boxeuses. Car elles pensaient que nos démarches allaient aboutir. Elles sont effectivement très déçues en pensant à tous ces efforts consentis pendant toute la préparation. Tout ça pour rien », a expliqué Azfar Jhingut. La déception ne se limite cependant pas uniquement au niveau fédéral et local, car le président de la FMBF a indiqué que les organisateurs, aussi bien que les membres de la fédération internationale ont été également très surpris en apprenant la non-participation de Maurice à ces Mondiaux.
 Azfar Jhingut parle, lui, de déshonneur pour la République de Maurice à la suite de ce désistement de dernière minute.  » Nous en avons parlé aux organisateurs et ils sont vraiment très déçus. Il ne faut pas oublier que toutes les mesures ont été prises pour l’organisation de chaque finale. Devoir maintenant annuler deux finales représentent un coût et c’est vraiment dommage. C’est aussi une déception pour nos adversaires qui se sont également préparées en vue de ces finales », a-t-il fait ressortir. Azfar Jhingut a indiqué que les dirigeants de la fédération internationale voulaient intervenir auprès du MJS, mais qu’il les a découragés.  » J’ai expliqué aux dirigeants le pourquoi de notre forfait. Et puis, comment voulez-vous que je les laisse intervenir quand on sait tous que le ministre n’a même pas daigné répondre à ma requête pour une rencontre « , a déploré le président de la FMBF.  
Pour conclure, Azfar Jhingut a indiqué que l’avenir s’annonce sombre pour les disciplines non-olympiques, plus particulièrement pour la boxe française. Car selon lui, sans le soutien financier de l’Etat, la fédération ne pourra faire grand chose.  » On peut avoir de la bonne volonté et de très bonnes intentions, mais sans soutien financier, il devient très difficile d’exister. Je dirai toutefois que la vie à la fédération ne s’arrête pas là et que nous continuons, contre vents et marrées, à promouvoir notre discipline », a-t-il avancé.