La Fédération mauricienne de Boxe Française Savates (FMBFS) participera, cette semaine (jeudi à samedi) à la phase éliminatoire des Championnats du monde de combats, plus précisément à La Roche-sur-Yon à Nantes en France. 13 boxeurs ont été sélectionnés pour ce déplacement et quittent le pays mardi pour transiter par Paris avant de prendre le métro à destination de Nantes. Après les trois médailles de bronze successives, le président de la FMBFS, Azfar Jhingut, a déclaré que l’objectif est de décrocher deux médailles d’or. Selon lui, les meilleures chances mauriciennes reposent sur les épaules de Rodriguais Angélina Baptiste (-60 kg) et Brian Fils François (-65 kg junior).
En 2012, Angélina Baptiste (nom de jeune fille Bégué) avait décroché le bronze, imité en 2013 par Jean-Naël Azie, puis l’année dernière par Ranini Cundasamy – cette dernière n’a pas été sélectionnée cette fois n’étant pas en forme. Cette semaine, les boxeurs de la fédération tenteront de faire mieux et pour Azfar Jhingut, la confiance est de mise. « La préparation s’est bien passée et l’entraîneur Kersley Visenjoue et son équipe a fait du très bon travail. Notre objectif est de remporter deux médailles d’or et je pense que nous pouvons le faire avec les boxeurs comme Angélina et Brian Fils », a-t-il déclaré. Selon lui, les deux Rodriguais possèdent les qualités nécessaires pour briller à cette compétition.
Azfar Jhingut dira même sa grosse satisfaction par rapport à Brian Fils François, lequel se prépare à Maurice depuis un peu plus de deux mois. « Brian Fils m’a impressionné de par sa volonté et sa détermination. Il est très discipliné et applique les consignes à la lettre. Avec les autres sélectionnés, il s’entraîne à la raison de deux fois par jour et trois à quatre fois par semaine. Je suis d’avis qu’il réalisera une bonne performance, tout comme les autres sélectionnés. Mais tout comme Angélina, il réunit les meilleures chances de médaille. Un jeune comme Adriano Spéville peut également très bien faire à cette compétition », a-t-il fait remarquer.
Soutien insuffisant du MJS
Selon Azfar Jhingut, la fédération a bénéficié du soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports pour effectuer ce déplacement, mais pas suffisant pour assurer un tel déplacement. Il a fallu trouver des sponsors, a-t-il ajouté, sans compter la contribution des boxeurs. « Je tiens à saluer la solidarité qui existe entre les boxeurs. Nous avons dû faire de gros efforts pour réunir la somme voulue et bravo aussi aux boxeurs qui ont apporté leur contribution à ce déplacement », a-t-il souligné. En revanche, il a déploré le fait que le MJS mette uniquement l’emphase sur les disciplines qui participeront aux Jeux des Iles de l’océan Indien, en août prochain à La Réunion, alors que les sports de combats, à l’image de la boxe française, sont négligés. « Nous avons un budget de Rs 150 000 qui est insuffisant pour tenir une année. A ce titre d’ailleurs, nous serons contraints de déclarer forfait pour les Championnats d’Afrique, faute de moyens. Ce qui est vraiment dommage », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, Azfar Jhingut a indiqué que la pesée officielle, la visite médicale et le tirage au sort auront lieu jeudi, alors que la compétition sera disputée entre jeudi et samedi. La délégation sera de retour au pays lundi. A noter que les seniors sélectionnés sont Géraldo Thomasso (-56 kg), Jean-Louis Polimon (-65 kg), Olivier Lafleur (-85 kg), Jean-Naël Azie (+85 kg) chez les hommes, alors que chez les dames, elles sont Sherifa Cader (-48 kg), Rachel Counday (-56 kg), Angélina Baptiste (-60 kg), Sharone Clair (-75 kg) et Lorenza Berry (+75 kg). Chez les juniors, les sélectionnés sont Didier Maudarbuccus (-56 kg), Mathieu Wong Shim (-60 kg), Brian Fils François (-65 kg) et Adriano Spéville (+85 kg). Ils seront accompagnés de l’entraîneur nationale Kersley Visenjoue, de l’entraîneur rodriguais Jean-François Roussety et de Sheila Sheik-Bajeet, responsable de communication à la fédération, qui agira comme officiel.