Selon la dernière liste émise par la High Level Sports Unit (HLSU) du ministère de la Jeunesse et des Sports, Kennedy St Pierre se retrouve désormais dans la catégorie continentale. De ce fait, il perçoit désormais une allocation mensuelle de Rs 14 000, soit la moitié de ce qu’il obtenait quand il se situait dans la catégorie mondiale au début de cette année. Depuis, par insuffisance de performances et manque de régularité aux séances d’entraînement, le boxeur de la catégorie -81 kg avait chuté dans la catégorie intercontinentale, avant de se retrouver cette fois dans une catégorie encore inférieure.
Médaillé d’argent aux derniers Jeux du Commonwealth et quart de finaliste aux derniers Jeux Olympiques, Kennedy St Pierre n’a guère été convaincant au cours de ses dernières sorties internationales. Pour preuve, son élimination d’entrée aux derniers championnats d’Afrique au Congo-Brazzaville. Du côté de l’Association mauricienne de boxe (AMB), on souhaite que la réduction drastique de son allocation l’incitera à se ressaisir et à se montrer nettement plus régulier aux séances d’entraînement. D’autant que le directeur technique national, Roberto Ibanez, a clairement fait comprendre qu’il n’existe aucune place réservée au sein de la sélection nationale et que rien que les plus performants seront du déplacement aux prochains Jeux du Commonwealth à Gold Coast en Australie en avril de l’année prochaine.
Il est à noter que, valeur actuelle, deux boxeurs, à savoir Richarno Colin et Merven Clair, se retrouvent dans la catégorie intercontinentale (Rs 16 000 à 23 000). Outre St Pierre, Jordy Vadamootoo, John Colin et Jean-Luc Rosalba bénéficient d’une allocation dans la catégorie continentale (Rs 9 500 à 14 000), tandis que Cédric Olivier, David Rolfo et Sharvin Kumar Beedassee se situent dans la catégorie régionale (Rs 6 500 à Rs 8 500). Quant aux sparring-partners que sont Stephano Jolicoeur, Denis Mickey, Géraldo Peronet, Damien Paris, Jean-François Ravanne, Damien Hélène et Christopher Alberte, ils perçoivent une allocation de Rs 5 000 en tant que sparring-partners.
Pour en revenir aux Jeux du Commonwealth, l’AMB multiplie actuellement les démarches afin que ses éventuels représentants bénéficient d’un stage à l’étranger. Des contacts ont été établis avec la fédération indienne, mais aucune réponse positive n’a été obtenue jusqu’ici. Un stage en Australie quelques jours avant la compétition est également envisagé, tandis qu’un stage intensif est confirmé au Centre national de boxe à Vacoas du 4 au 14 décembre.
Entre-temps, d’autres activités seront tenues. Soit les championnats nationaux -15 ans du 23 au 25 courant, un stage pour arbitres-juges avant la fin de cette année et la dernière édition 2017 du MBC Boxing Tour le 2 décembre. Par contre, le tournoi de la CJSOI prévu à Maurice a été reporté à l’année prochaine.