Alors que les séances d’entraînement reprendront leur cours lundi prochain à Vacoas, Jean-Claude Nagloo affiche une certaine sérénité. En vieux briscard et fort de ses 45 ans dans le milieu, le Directeur Technique National de boxe se veut rassurant quant aux chances de qualification de ses protégés pour les Jeux Olympiques de Londres. Comme d’habitude, les autres membres du staff technique et lui exigeront la discipline et le sérieux afin que les objectifs visés soient atteints.
Nul doute que la course à la qualification olympique sera un des points forts de cette première partie de la saison. Au Maroc en avril prochain, 51 places seront en jeu dans les différentes catégories. «Je n’ai pas de réelle inquiétude, car nous avons brillé aux championnats d’Afrique et aux Jeux d’Afrique l’année dernière. En somme, nos boxeurs constituent des références au niveau continental, et c’est pourquoi nous pouvons afficher une certaine confiance», fait ressortir Jean-Claude Nagloo. Pour rappel, Richarno Colin, Kennedy St. Pierre et Ludovic Bactora avaient décroché l’or aux championnats d’Afrique, alors que les deux premiers avaient récidivé aux Jeux d’Afrique, imités cette fois par Bruno Julie.
Reste qu’il ne faudra pas s’endormir sur ses lauriers au cours des prochains mois. «Dès la reprise, nous mettrons l’accent sur l’endurance afin de permettre aux boxeurs de trouver rapidement le rythme. L’éventuelle venue des Réunionnais vers la fin de ce mois apportera un plus au niveau de la motivation», explique le DTN. Qui plus est, la participation au Bocksai Memorial en Hongrie et un éventuel stage en Angleterre ne pourront que peaufiner le travail. «Le stage tenu avec les Britanniques et les Réunionnais le mois dernier nous a été bénéfique. Désormais, avec tout le sérieux voulu, nous pouvons aspirer à nous retrouver avec au moins quatre qualifiés à Londres. Ce qui sera alors une performance notable», soutient Jean-Claude Nagloo. Une performance qui sera alors supérieure à celle des derniers Jeux Olympiques à Beijing, où Bruno Julie et Richarno Colin avaient obtenu leur qualification.
Cette saison 2012 sera également l’occasion pour la jeune garde de mieux s’exprimer. Dans ce contexte, Jean-Claude Nagloo place ses espoirs en Didier Cornet, Yannish Humpersad et autres Olivier Laverdure qui ont montré le bout du nez ces dernières saisons et qui s’apprêtent à effectuer leur entrée dans la cour des grands. «Nous devrons penser à la nouvelle génération après les Jeux Olympiques, car par exemple Bruno Julie en sera à sa dernière année chez les amateurs», fait ressortir le DTN. Ce dernier pense également à une relance de la boxe féminine, dans l’optique d’une éventuel retour de cette discipline aux prochains Jeux des îles à  l’île de la Réunion een 2015. «Nous aurons une équipe compétitive», avance déjà Jean-Claude Nagloo. Comme pour prouver que rien n’est laissé au hasard au niveau du noble art mauricien.