Ce sera aujourd’hui en fin d’après-midi, soit aux alentours de 18h, que les deux boxeurs mauriciens seront fixés quant à leurs premiers adversaires dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres. Et ce, à l’issue du tirage au sort manuel qui sera long de deux heures. Au cours de la matiné d’aujourd’hui, Oliver Lavigilante et Richarno Colin se sont présentés à la pesée officielle tenue à l’International Plaza, situé au Village Olympique.
Pour son baptême du feu aux Jeux Olympiques, Oliver Lavigilante devrait être en action lundi en préliminaires de la catégorie -52 kg. La première session se déroulera de 16h30 à 19h (heure de Maurice) au gymnase ExCel, et la seconde session de 23h30 à 2h. De son côté, Richarno Colin devrait se retrouver sur le ring mardi prochain lors des préliminaires de la catégorie -64 kg. Les mêmes horaires sont prévus.
Il est à noter que depuis leur arrivée au Village des Jeux mardi, les deux boxeurs se sont entraînés de manière régulière, soit deux séances mercredi dernier et une séance hier. Des séances en salle sont prévues en soirée au cours du week-end.
« Ce sera l’occasion de les acclimater aux horaires de la compétition. Actuellement, je trouve les deux boxeurs très affûtés et nous croisons maintenant les doigts pour le tirage au sort », a souligné l’entraîneur national, Judex Bazile, joint au téléphone ce matin.
La course aux podiums s’annonce donc exaltante dans les différentes catégories. C’est ainsi que chez les -52 kg, avec l’absence du Thaïlandais Somjit Jongjohor, médaillé d’or à Beijing en 2008, les postulants à la consécration sont nombreux. En première ligne, nous retrouvons toutefois le Russe Misha Astan, champion du monde en exercice. Ce dernier, qui a décroché ce titre à Baku en octobre de l’année dernière, aura toutefois à se méfier du Gallois Andrew Selby, qui possède une excellente technique, et du vétéran américain Rausheee Warren, qui s’est révélé un des pugilistes les plus performants lors des World Series of Boxing.
Le Français Nordine Oubaali aura également une belle carte à jouer, tout comme le jeune Ouzbek Jasurbeek Latipov et l’Irlandais Michael Corlan. À ne pas négliger également les chances de l’Italien Vicenzo Picardi, médaillé de bronze à Beijing.
Chez les -64 kg, la succession au Dominicain Felix Diaz sera ouverte. Selon les spécialistes, le favori sera Denys Berinchyk, leader d’une solide équipe ukrainienne. Le principal challenger devrait être le Cubain Roniel Iglesias Sotolongo, médaillé de bronze à Beijing, et avide cette fois de décrocher l’or.
De son côté, l’Anglais Thomas Stalker tentera de briller devant son public, alors que le Kazakh Daniyar Yeleussinov, vainqueur du tournoi qualificatif asiatique à Astana, est déjà qualifié d’étoile montante. Au rang des outsiders, citons le Portoricain Francisco Vargas, le Suédois Anthony Yigit et pourquoi pas Richarno Colin.
Il est à noter que la compétition regroupe 286 participants, dont 250 du côté masculin. 219 entraîneurs, 27 juges techniques internationaux et 35 juges-arbitres seront également concernés.