Les grandes manoeuvres seront enclenchées à partir de cet après-midi à Casablanca au Maroc pour les boxeurs africains en quête de visas pour les Jeux Olympiques de Londres. A la salle Mohamed V, ils seront plus de 200 pugilistes, dont huit Mauriciens, à briguer les 48 places restantes en vue de cette grande messe du sport mondial. Les hostilités débuteront dès cet après-midi (17 h-heure de Maurice), à l’issue de la pesée,de la visite médicale et du tirage au sort, alors qu’une réunion technique s’est tenue hier soir.
Du côté mauricien, la confiance a été placée en Didier Cornet (catégorie -49 kg), Oliver Lavigilante (-52 kg), Bruno Julie (-56 kg), John Colin (-60 kg); Richarno Colin (-64 kg), Jonathan Ramchurn (-69 kg), Kennedy St. Pierre (-75 kg) et James Agathe (-81 kg). Si Bruno Julie joue une de ses dernières cartes de sa carrière chez les amateurs, la plupart de ses coéquipiers possèdent encore de belles années de boxe. Reste que tous les atouts ont été mis de leur côté afin qu’ils soient à la hauteur des attentes placées en eux lors de ce rendez-vous marocain.
C’est ainsi que des camps d’entraînement et des stages en commun se sont déroulés depuis décembre de l’année derrnière. Soit avec des Anglais, des Réunionnais, des Botswanais et des Seychellois. Le dernier en date s’est tenu à Patiala en Inde et nos représentants ont alors eu l’occasion de mettre la touche finale à leur préparation. «Ce stage s’est révélé des plus positifs. Cela a permis aux boxeurs de se mettre davantage en confiance, alors que l’esprit d’équipe a été consolidé. Désormais, nous restons concentrés sur notre objectif, car c’est maintenant que le travail commence», soutient Jean-Claude Nagloo, Directeur Technique National, joint au téléphone du Maroc où la délégation a déposé ses valises, mercredi dernier. Depuis leur arrivée, nos boxeurs n’ont guère chômé, car ils ont eu deux séances d’entraînement, hier et une hier matin. «Le moral est définitivement au beau fixe et nous attendons avec impatience le tirage au sort qui se déroulera en mode électronique cet après-midi», ajoute Jean-Claude Nagloo.
Au sein de la sélection, le plus gros souci concernait le poids de Kennedy St. Pierre. Toutefois, vers la fin du stage en Inde, il s’est retrouvé avec 74 kg. Ce qui lui permettra d’évoluer dans la catégorie -75 kg. De son côté, Bruno Julie a retrouvé la plénitude de ses moyens, après une blessure subie lors du camp d’entraînement en Inde. Si valeur actuelle, aucun sportif mauricien, mis à part ceux qui ont bénéficié de wild cards, n’a obtenu sa qualification pour les Jeux Olympiques de Londres, la boxe veut réaliser la grande première comme d’habitude. Les meilleures chances résident en Bruno Julie désireux de rééditer son exploit des derniers J.O. à Beijing quand il avait décroché la médaille de bronze et Richarno Colin qui était demeuré invaincu la saison dernière.