Les deux boxeurs retenus par l’Association mauricienne de Boxe (AMB) pour participer aux Championnats du monde Elite du 14 au 25 octobre en Azerbaïdjan sont partis en stage à l’étranger. En effet, c’est mercredi que Richarno Colin (-64 kg) et James Kennedy St Pierre (-81 kg), accompagnés de l’assistant-entraîneur national, Richard Sunee, ont mis le cap sur la Hongrie pour une préparation finale de dix jours. Rappelons que c’est dans ce même pays que Richarno Colin avait décroché, en 2011, la médaille d’or à la Bocksai Cup, une compétition qualifiée de très haut niveau par l’Association internationale de Boxe (AIBA).
Les démarches entreprises par l’entraîneur national, Judex Bazile, pour faire déplacer cette équipe en Hongrie ont finalement abouti. Il n’empêche que ce dernier, étant pris par ses engagements locaux n’a pu faire le déplacement, déléguant ainsi son assistant Richard Sunee. « Richard connaît très bien ma méthode de travail. Il connaît le programme et c’est quelqu’un en qui j’ai confiance. Il saura bien poursuivre le travail, afin que nos deux représentants aux Championnats du monde puissent être à la hauteur « , a-t-il déclaré. C’est donc mercredi que les trois hommes ont rallié la Hongrie, notamment pour se rendre dans la région de Tata où se trouve également l’équipe nationale de ce pays.  » Les conditions à Tata sont normales. Il est vrai de dire que nous aurions préféré un stage en altitude. Mais le fait même d’avoir pu déplacer nos boxeurs pour changer d’environnement est une très bonne chose. Cela va changer beaucoup de la routine et va donner une nouvelle impulsion aux boxeurs « , a expliqué Judex Bazile.
Selon l’entraîneur national, ce stage final n’est que la suite d’un programme mis en place depuis mai dernier, notamment à la suite d’un stage en France. Il dira aussi que ce déplacement en Hongrie permettra de juger de la valeur actuelle des boxeurs par rapport au dernier stage commun tenu à Maurice en compagnie des Kényans et Botswanais. Judex Bazile a ajouté que son assistant va poursuivre avec la préparation selon le plan de travail déjà établi.  » De toute les façons Richard et moi serons en contact permanent. Il fera des ajustements là où cela s’impose. J’ajouterai que ce stage nous sera très important, car il nous aidera à peaufiner ce dont nous avons acquis « , a-t-il fait ressortir. Pour Judex Bazile, la préparation à cette étape finale sera très variée. Il a avancé qu’il y aura beaucoup de travail technico-tactique et aussi un travail sur la puissance et la résistance.  » Nous avons déjà commencé à mettre l’accent sur la résistance et au fur et à mesure on travaillera sur la vitesse. « 
Il dira cependant qu’il faudra respecter le plan de travail établi par les Hongrois au cours de ce stage. « Nous n’allons pas trop les déranger. Richard suivra les choses de très près et là où cela s’impose, il apportera sa touche, afin que nos boxeurs puissent en profiter pleinement », a indiqué Judex Bazile. Selon lui, la tenue d’un tel stage en Hongrie sera très bénéfique pour ses boxeurs d’autant, a-t-il souligné, que les boxeurs hongrois sont d’un bon niveau.  « Ce qui est très important dans ces stages précédant une compétition de très haut niveau, c’est d’avoir des boxeurs qui sont légèrement un cran au-dessus. Cela nous permet d’avoir ainsi une marge de progression. Par contre, avoir des boxeurs de très haut niveau n’est pas idéal dans une préparation finale « , a-t-il dit.
L’entraîneur national a avancé que les deux boxeurs et Richard Sunee seront de retour au pays le 8 octobre avant de remettre le cap sur Azerbaïdjan deux jours plus tard. Judex Bazile a indiqué qu’il accompagnera les deux sélectionnés et a ajouté qu’il est fort probable qu’un troisième boxeur soit du voyage.  » Aaleur du jour, je suis satisfait avec la préparation qui s’est déroulée selon nos prévisions. Tout ce que je souhaite, c’est que tout aille pour le mieux. Les boxeurs sont dans un bon rythme et ce stage en Hongrie va leur permettre de passer à un niveau supérieur. Je reste convaincu que nous sommes capables de réaliser une bonne performance lors de ces mondiaux d’Azerbaïdjan « , a conclu Judex Bazile.