Il ne reste plus que Richarno Colin en lice pour éviter que la boxe mauricienne ne connaisse le naufrage complet au tournoi qualificatif continental en vue des Jeux Olympiques de Londres. Ce soir à 22h15 (heure de Maurice), le champion d’Afrique et médaillé d’or des Jeux d’Afrique de la catégorie -64 kg jouera sa qualification pour le rendez-vous olympique face au Marocain Abdelhak Aatakni au stade des quarts de finale. Un combat décisif qui se déroulera au complexe sportif Mohamed V à Casablanca au Maroc.
Richarno Colin pour la qualification et également pour l’honneur. Le noble art mauricien, habitué aux premières loges lors des rendez-vous africains, comme lors des derniers championnats d’Afrique et Jeux d’Afrique, s’est cette fois retrouvé à côté du sujet. Les sept autres représentants ont soit passé uniquement un tour, soit pris d’entrée de jeu la porte de sortie. Le plus grand perdant demeure incontestablement Bruno Julie. Médaillé de bronze aux JO de Beijing, il ne sera pas à ce rendez-vous de Londres qui aurait constitué le chant du cygne de sa riche carrière chez les amateurs.
Contre toute attente, Bruno Julie s’est incliné (16-20) lundi dernier face au Gabonais Roméo Lemboumba. Un adversaire qu’il avait pourtant dominé aux championnats d’Afrique au Cameroun l’année dernière. Même le site officiel de l’Association internationale de boxe amateur (AIBA) qualifie ce revers du boxeur mauricien de « biggest surprise of the tournament. » Si les deux pugilistes étaient à égalité à l’issue de la première reprise (2-2), Lemboumba prenait un net ascendant lors du deuxième round (9-4). Julie jetait alors toutes ses forces dans la bataille pour tenter de renverser la situation en sa faveur, mais ne parvenait pas à ses fins. Et ce, malgré un court succès de 10-9.
Toutefois, des regrets existent pour Oliver Lavigilante, qui a frôlé la qualification pour les demi-finales de la catégorie -52 kg et les JO. Opposé au Kenyan Benson Gucharu hier soir, il a soutenu la comparaison tout au long des trois rounds pour ne s’incliner que d’un point (9-10). D’ailleurs, les première et troisième reprises se sont achevées sur des scores de parité, soit 2-2 et 3-3 respectivement. Toutefois, le Kenyan avait pris un avantage déterminant lors du deuxième round (5-4). Ce qui aura finalement suffi à son bonheur.
Également engagé en quarts de finale hier soir, soit dans la catégorie -81 kg, James Agathe a vu la qualification lui filer entre les doigts. Reste que face au Camerounais Christian Donfack, médaillé de bronze aux derniers championnats d’Afrique, l’ancien adepte de kick-boxing n’a pu remporter aucun des trois rounds. Des rounds concédés sur les scores de 5-11, 5-8 et 4-5, et une défaite de 14-24 qui vient briser tous ses rêves au niveau de la boxe anglaise.
Après une saison 2011 euphorique marquée par la consécration aux championnats d’Afrique et aux Jeux d’Afrique, Kennedy St. Pierre n’a également pu passer le cap chez les -75 kg. Dès les huitièmes de finale lundi dernier, il a subi la loi du Marocain Badr-Eddine Hoddioui. Ce dernier a fait la différence (16-6) après avoir remporté les trois rounds sur les scores de 5-2, 6-2 et 5-2. Kennedy St. Pierre a-t-il donc payé son manque de régularité aux séances d’entraînement et ses efforts conséquents à être consentis pour faire respecter son poids dans cette catégorie ?
Reste donc Richarno Colin. Après une saison 2011 au cours de laquelle il est demeuré invaincu, il a démarré cette compétition qualificative en trombe en atomisant le Gambien Ensa Jammeh (19-1) lundi. Ce dernier n’a pu que réaliser un point lors du premier round. Toutefois, face à Aatakni ce soir, ce sera une tout autre paire de manches, d’autant que le Marocain évoluera devant tout un public acquis à sa cause.
Large vainqueur du Gabonais Wilfried Mapaga (16-2) en huitièmes de finales lundi, Aatakni (24 ans) voudra sans doute confirmer sa consécration obtenue aux Jeux Panarabes l’année dernière. Toutefois, l’aîné des frères Colin, désormais habitué aux grands rendez-vous, tentera de relever le défi. Question d’aspirer à une nouvelle qualification olympique, après Beijing.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Les résultats
-52 kg : 1/4 de finale : Benson Gicharu (Kenya) b. Oliver Lavigilante aux pts (10-9)
-56 kg : 1/8 de finale : Roméo Lemboumba (Gabon) b. Bruno Julie aux pts (20-16)
-64 kg : 1/8 de finale : Richarno Colin b. Ensa Jammeh (Gambie) aux pts (19-1)
-75 kg : 1/8 de finale : Badr-Eddine Hoddioui (Maroc) b. Kennedy St. Pierre aux pts (16-6)
-81 kg : 1/4 de finale : Christian Donfack (Cameroun) b. James Agathe aux pts (24-14)