Depuis le début de cette semaine, le gymnase du Centre National de boxe à Vacoas ressemble plus que jamais à une ruche bourdonnante. Outre les pugilistes mauriciens et britanniques en camp d’entraînement depuis bientôt une dizaine de jours, voilà que les boxeurs de l’île de la Réunion se sont également mis de la partie. Toutefois, l’objectif des représentants de l’île soeur se trouve être différent, du fait qu’ils préparent assidûment les championnats de France. Contrairement aux Mauriciens et Britanniques qui visent de leur côté les Jeux Olympiques de Londres.
Les juniors Marcus Gévia et Dimitri Rodriguez, le senior Cedric Peroumal, rejoints en début de soirée de lundi dernier par Eric Dagard ont donc été sollicités pour ce camp d’entraînement. Un Eric Dagard qui s’attend à être tout aussi performant la saison prochaine, après sa médaille d’or acquise lors des derniers Jeux des îles aux Seychelles dans la catégorie -60 kg. «Avec Dagard et Brice Cadenet sur la plus haute marche du podium, et Manu Payet médaillé d’argent, je peux parler de bilan positif. D’autant que nous avions mis l’accent sur la relève, avec peu d’anciens dans le groupe. Nous avons certainement réalisé une honnête prestation aux Seychelles», avance Alexis Blain, responsable du groupe.
Tout en soutenant que la relève du noble art de l’île soeur peut répondre présente dans les grandes occasions, Alexis Blain fait ressortir que la prochaine édition des championnats de France sera l’occasion de confirmer la bonne moisson réalisée cette saison. Et ce, grâce aux juniors Jordan Rodriguez et Johnson Jacquenet qui ont décroché le titre national et à la junior Samantha Gigan qui s’est retrouvée avec la médaille d’argent. De ce fait, ce camp d’entraînement avec des boxeurs chevronnés est venu à point nommé. «Les Britanniques possèdent à coup sûr le haut niveau. Voyez Dimitri qui a croisé les gants avec le vice-champion du monde (NDLR Luke Campbell), il en a été tout fier. Définitivement, ce genre d’échanges ne peut qu’être profitable pour tous ceux concernés»,, soutient Alexis Blain.
Alors que la Ligue réunionnaise planche actuellement sur le calendrier de la prochaine saison, l’accent sera placé du côté de l’île soeur sur la relance de la boxe féminine. D’autant que cette discipline retrouvera sa place au programme des prochains Jeux des îles à l’île de la Réunion en 2005. «Les boxeuses étaient déçues de n’avoir pas été de la partie aux derniers Jeux des îles. Nous ressentons maintenant un nouvel engouement qui nous permet d’espérer une prochaine saison enrichissante», affirme l’entraîneur réunionnais. Ce dernier, tout heureux des liens solides désormais établis entre la Ligue réunionnaise et l’Association mauricienne de boxe, affirme qu’un groupe sera de nouveau présent à Maurice à partir du 21 janvier prochain. Cette fois, ce seront les plus jeunes qui seront sollicités.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Quatre Britanniques regagnent leur pays
Depuis lundi dernier, quatre boxeurs britanniques, dont le vice-champion du monde de la catégorie -52 kg et qualifié olympique, Andrew Selby, ont regagné leur pays. La raison de ce départ précipité est diversement commentée du côté du Centre National de boxe. Si certains avancent des raisons familiales, d’autres parlent de cas d’indiscipline. Quoiqu’il en soit, les Britanniques seront bel et bien en action au cours de combats exhibition prévus vendredi à partir de 17 h 30 à Vacoas. Huit combats devraient être à l’affiche.