Ils seront donc quatre boxeurs mauriciens à briguer des places en finale ce soir au Ditshopo Hall à Gaborone (Botswana) dans le cadre de l’Africa Open. Vainqueur expéditif hier soir, Merven Clair a ainsi rejoint ses coéquipiers Didier Cornet, Yannish Humpersad et Richarno Colin au stade des demi-finales prévues à partir de 17h (heure de Maurice) aujourd’hui. De son côté, Oliver Lavigilante, engagé dans une ligue dans la catégorie -52 kg, livrera un combat crucial pour la consécration face à l’Algérien Fahem Hamachi.
Battu par le Sud-Africain Bam Sinethemba, Merven Clair n’avait plus droit à l’erreur face au Zimbabwéen Deven Myamdeva s’il voulait poursuivre sa route dans cette compétition. Lors de ce combat comptant pour la catégorie -60 kg, le représentant mauricien ne laissera guère laisser traîner les choses. Son adversaire sera ainsi compté en trois occasions dès la première reprise et l’arbitre mettait ainsi un terme au combat.
« Merven avait le moral au plus bas après sa défaite face au Sud-Africain. Nous avons su lui redonner la confiance voulue et il a entamé le combat tambour battant pour faire rapidement la différence », avance l’entraîneur national, Judex Bazile.
Fort de ce succès, Merven Clair termine à la deuxième place de son groupe et affrontera le vainqueur de l’autre poule, à savoir l’Algérien Brahim Oukil. L’autre demi-finale mettra aux prises Ben Sinethemba à un Mozambicain.
De son côté, Richarno Colin a finalement pu disputer un combat. Après deux succès par forfait, le sportif de l’année 2011 a pris la mesure du Botswanais Oriang Segoko aux points (18-10). S’il a remporté les trois rounds (6-2, 8-6 et 4-2), Colin a toutefois eu chaud au cours de la deuxième reprise. L’arbitre guinéen l’ayant averti à deux reprises.
« Richarno a certes frôlé la disqualification. Toutefois, même si quatre points lui ont été enlevés, il n’empêche qu’il a su maîtriser le combat de par son expérience face à un boxeur prometteur », explique Judex Bazile. Premier de son groupe, il croisera le fer avec le Mozambicain Augusto Mathile en demi-finales. L’autre demi-finale de cette catégorie -64 kg opposera un Algérien à Segoko.
Quant à Jonathan Ramchurn, il a bénéficié du forfait du Mozambicain Gento Fernando Makuina. Un premier succès en trois sorties qui ne lui ouvre cependant pas les portes des demi-finales du fait qu’il s’est fait devancer au coefficient de points pour la deuxième place qualificative par Makuina et le Gabonais Yannick Mikounba. La première place du groupe revenant à l’Algérien Zoheir Kedache qui a réalisé un parcours sans faute. Ramchurn sera donc le seul boxeur mauricien à ne pas se retrouver sur le podium lors de cette compétition.
L’unique revers dans le camp mauricien hier a été enregistré par Didier Cornet. Après deux victoires, le jeune représentant quadricolore chez les -49 kg a chuté face à l’Algérien Ahmed Moziane. Pourtant, il avait réalisé un premier round prometteur en tenant en échec son adversaire (7-7). L’Algérien prendra par la suite ses distances en remportant les deux autres reprises 6-3 et 5-3. Cependant, l’entraîneur national estime que son poulain aurait pu aspirer à mieux.
« Didier a dominé la première reprise et aurait dû logiquement se retrouver avec un minimum de deux points d’avance. Toutefois, il s’est laissé emporter par la suite en réalisant des attaques trop brusques et en n’étant pas suffisamment patient. De ce fait, l’Algérien a fait la différence aux contres. » Didier Cornet fera maintenant face à un gros morceau en demi-finales, à savoir le Sud-Africain Pilane Lebobang, considéré comme un des meilleurs pugilistes africains de cette catégorie.
De son côté, Oliver Lavigilante sera opposé à Fahem Hamachi dans ce qui est considéré comme une finale avant la lettre. Les deux protagonistes ont réalisé un parcours parfait jusqu’ici, mais Hamachi sera assuré de la médaille d’or en cas de succès. Et ce, du fait qu’il aura disputé ses quatre combats.
Il faudra également suivre la prestation de Yannish Humpersad qui défiera le Botswanais Seoko Terapholo chez les -56 kg. Un adversaire qui s’était incliné face à Bruno Julie lors du tournoi de la zone 4 d’Afrique l’année dernière.