La sélection nationale prépare activement sa participation au tournoi de Casablanca, au Maroc, prévu du 27 avril au 6 mai et comptant pour la deuxième et dernière phase qualificative des Jeux olympiques de Londres en Angleterre (27 juillet au 12 août). Pour cela, les Mauriciens profitent, depuis lundi, de la présence des boxeurs seycyhellois et depuis jeudi, de celle des Botswanais. Selon l’entraîneur national, Judex Bazile, ce stage fera énormément de bien à l’équipe dans la mesure où il apporte, entre autres, une motivation à ses boxeurs. Soulignons que l’Association mauricienne de Boxe (AMB) organisera une compétition entre les boxeurs des trois pays, ce samedi à partir de 14h, au Centre national de boxe, à Vacoas. A noter que des tests matches ont été disputés, hier après-midi, à Vacoas toujours.
« C’est une bonne chose que de recevoir des boxeurs de ces deux pays, car cela va motiver davantage nos boxeurs » , a d’emblée déclaré Judex Bazile. Car il faut reconnaître qu’au cours de ces trois premiers mois de l’année, seuls Didier Cornet et les frères Colin, Richarno et John, ont eu l’occasion de changer de décor en participant, le mois dernier, à la Bocksaï Cup, en Hongrie. Cela fait que la présence des Seychellois Botswanais apportera un plus dans la préparation en vue de décrocher une éventuelle qualification olympique. Dans le même temps, ce stage aidera également les invités qui ont aussi le même objectif en cette année olympique.
Pour Judex Bazile, ce genre de stage est très important dans le cadre d’une préparation. « Lorsqu’on ne fait que s’entraîner entre nous pendant un long moment, la monotonie s’installe. Ce genre de rassemblement permet ainsi de casser cela dans la mesure où nos boxeurs ont l’occasion de rencontrer des oppositions différentes. Il était important que nous ayons quelque chose pour ce mois de mars et nous sommes contents que cela s’est concrétisé. Ce qui est aussi sûr, c’est que ce stage a remotivé les boxeurs. Je constate qu’ils ont envie de se surpasser et cela est de bon augure pour la suite. »
Selon Judex Bazile, la sélection nationale devait participer à une compétition en Allemagne en ce mois de mars, mais faute de moyen, l’AMB a tenu à organiser ce stage, afin que les locaux ne demeurent pas inactifs. « Ce qui nous réjouit, c’est que ces deux pays ont répondu favorablement à l’appel. Ce qui permet ainsi à nos boxeurs de profiter de dix jours de travail intensif », a-t-il fait remarquer.