Des 24 combats à l’affiche hier en fin d’après-midi à Vacoas dans le cadre des championnats nationaux Elite de boxe, neuf ne sont pas parvenus à la limite lors des huitièmes de finale. Néanmoins, des duels plus équilibrés sont attendus aujourd’hui lors des quarts de finale prévus à partir de 16h30. Pour rappel, les demi-finales et les finales se dérouleront demain et dimanche respectivement.
Aucun renversement majeur n’a été enregistré lors de cette première soirée de compétition, si ce n’est la défaite de Jonathan Pavillon face à Jean Agathin chez les -69 kg. Le premier nommé, plus chevronné, partait avec la faveur des pronostics, mais s’est finalement incliné à la majorité des juges. Damien Bactora avait également une belle carte à jouer face à David François. Sans doute, par manque de compétition, il n’a pu tenir la gageure lors du combat au cours duquel les deux protagonistes ont été comptés.
Par contre, les gros bras ont fait respecter la hiérarchie, à l’image de Yanish Hurpersad (-56 kg) qui a vite renvoyé Frederick Perrine à ses études, d’Oliver Lavigilante (-52 kg) qui a graduellement pris la mesure de Marcel Louis ou encore de Merven Clair (-64 kg) qui a forcé Stephane Françoise à l’abandon dès la première reprise.
De son côté, John Colin, tenant du titre chez les -60 kg, a fait face à une bonne résistance du prometteur Cledy Gaspard, mais sa plus grande expérience a prévalu. Il en a été de même pour Jonathan Sutton, qui était opposé à Bernard Jasmin. Cette première soirée a également été marquée par une bonne prestation des représentants de Flacq et de Beau Bassin Rose-Hill, dont la plupart ont passé le cap. Il est toutefois à déplorer que les arbitres-juges n’étaient pas présents en grand nombre. De ce fait, les cinq présents étaient constamment sollicités.