Après leur participation au tournoi d’Angoulême en France et aux championnats d’Afrique de la zone 4 en Afrique du Sud, les boxeurs mauriciens aborderont désormais une nouvelle étape dans leur préparation en vue des Jeux du Commonwealth. Selon l’entraîneur national, Judex Bazile, plusieurs options sont envisagées et tout devrait être finalisé d’ici à deux semaines. Entre-temps, il exprime sa satisfaction sur la prestation de ses poulains lors de cette compétition continentale au cours de laquelle deux médailles d’or, deux d’argent et une de bronze ont été décrochées.
« Un nouveau cycle de préparation sera enclenché. Nous envisageons plusieurs options, avec surtout accent sur des stages soit à Maurice, soit à l’étranger. De plus, nous comptons diviser le groupe, dépendant des propositions. Nous verrons définitivement plus clair d’ici à deux semaines », affirme ainsi Judex Bazile. Reste que ce dernier avance que ses protégés se trouvent actuellement sur la bonne voie si on tient en considération que les frères Colin (John et Richarno) ont brillé de mille feux lors du tournoi d’Angoulême, tandis que Kennedy St Pierre et Tessa Dumas se sont retrouvés sur la plus haute marche du podium aux championnats d’Afrique de la zone 4.
« Ces résultats obtenus en Afrique du Sud m’ont agréablement surpris. Quelques boxeurs ont enchaîné deux tournois successifs et il leur était difficile de maintenir la forme. Qui plus est, ils évoluaient en altitude, alors que nous n’avions pas établi de préparation spécifique pour ce tournoi qui était à l’origine prévu fin avril-début mai », explique l’entraîneur national.
Même si les frères Colin n’avaient pu effectuer le déplacement en raison de blessures, il n’en demeure pas moins que Kennedy St Pierre a confirmé sa belle santé actuelle, après son sacre aux championnats nationaux et sa place de demi-finaliste au tournoi d’Angoulême. « Il a énormément progressé tant au niveau physique que mental, en menant tous ses combats de bout en bout. Toutefois, il est trop impulsif et doit encore mieux travailler sa défense, tout en variant sa boxe. Qui plus est, il devra maintenir son sérieux au niveau de sa préparation et du respect de son poids », souligne Judex Bazile.
Ce dernier fait également ressortir que Tessa Dumas a évolué avec intelligence, mais a paru manquer encore de confiance. « Elle possède définitivement un certain potentiel et est passée de 57 kg à 51 kg en deux mois de préparation. Il lui faudra encore plus de combats et de stages si elle veut être performante aux Jeux du Commonwealth ».
L’autre boxeuse en compétition, à savoir Isaura Ratna, s’est de son côté inclinée lors de la finale directe face à la Mozambicaine Maria Machangua, élue du reste meilleure boxeuse de la compétition. « Face à un adversaire redoutable, Isaura a pu faire jeu égal. Elle a retrouvé la forme, malgré une préparation restreinte. Cependant, elle doit évoluer également avec plus de confiance », soutient Judex Bazile. La prestation de Ludovic Bactora, médaillé d’argent, lui a également plu. « Il a livré deux combats intéressants en quarts de finale et en demi-finales. Toutefois, il a évolué avec trop de confiance en finale et a de plus peiné physiquement ».
Judex Bazile souligne par contre avoir des difficultés à évaluer la performance de Donovan Gérie, vu que ce dernier s’était blessé à l’arcade sourcilière au deuxième round et a dû être arrêté lors de la reprise suivante. « C’est malheureux, car il a évolué sans complexe, alors que son adversaire a remporté la finale ». Quant à Merven Clair et Jean-Luc Rosalba, ils ont tous deux chuté face aux éventuels médaillés d’or. « Il leur a manqué le petit plus », estime l’entraîneur national.
Il est à noter que cette compétition était placée sous la supervision de Rajiv Rajcoomar, membre de la fédération internationale et secrétaire de l’Association mauricienne de boxe. Ce dernier se dit satisfait du déroulement de cette compétition. « L’organisation était à la hauteur. Aucune protestation n’a été émise et les combats étaient de très bonne facture ». Pays hôte, l’Afrique du Sud a terminé en tête au classement des médailles devant la Namibie et le Botswana.