Changement à la présidence de l’Association mauricienne de boxe (AMB). Pascal Telvar, qui était aux commandes à l’issue de l’assemblée générale élective tenue en mars 2013, a été révoqué par les membres du comité au cours d’une réunion tenue hier en début de soirée à Vacoas. Il a été remplacé par Indiren Ramsamy, qui assumait jusqu’ici le poste d’assistant trésorier. Ce poste sera maintenant occupé par Roméo Caliste.
Il demeure un fait que Pascal Telvar était sérieusement contesté au sein du comité directeur depuis un certain temps déjà. Déjà,en mars dernier, à la veille de l’assemblée générale annuelle, il avait été pris à partie au cours d’une réunion houleuse de plus de quatre heures. Par la suite, les événements devaient s’enchaîner. Notamment la sélection de David Rolfo dans la catégorie -49 kg dans le cadre des Jeux des îles qui n’avait pas fait l’unanimité et le renvoi d’une réunion du comité directeur à la toute dernière minute.
Cette réunion devait se dérouler le 24 juillet dernier. Qui plus est, son altercation avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, à l’issue de la finale des -81 kg lors des JIOI n’a guère arrangé les choses. Et ce, même s’il a présenté ses excuses au ministre en cours de semaine.
D’autres reproches ont été formulés à son égard au cours de la réunion tenue hier, à savoir qu’il ne privilégie pas un travail d’équipe et qu’il ne fonctionne pas dans la transparence. « Ce n’est pas possible qu’il prenne toutes les décisions et agisse en solo, sans que les autres membres ne soient consultés. Cela a été le cas pour la venue et l’hébergement des délégations indienne et sri-lankaise, les sélections pour les championnats d’Afrique et les Jeux d’Afrique, le fait de choisir un chef de délégation qui n’est qu’un membre coopté pour les championnats d’Afrique et celui qu’un seul juge-arbitre ait été délégué aux JIOI. Tout cela est loin d’être un travail d’équipe », nous a expliqué un membre du comité directeur, hier soir. Tant et si bien qu’après discussions, les membres ont voté à main levée pour la révocation de Pascal Telvar. Ce dernier a alors quitté la salle.
Par la suite, les membres ont opté pour Indiren Ramsamy à la présidence. Ce dernier (37 ans), ancien boxeur ayant participé aux Jeux des îles de 2007 à Madagascar et champion national chez les -60 kg, veut d’emblée redonner un nouvel élan à cette discipline.
« Les entraîneurs et les arbitres-juges devront bénéficier d’un meilleur statut, alors qu’un plus grand nombre de sparring-partners devra être sollicité. Il faudra penser à la relance de la boxe féminine et à la relève, alors que les comités régionaux devront bénéficier de plus d’équipements », souligne l’entraîneur du club de la Cité Mangalkhan.
Comme pour confirmer ses bonnes intentions, Indiren Ramsamy compte rencontrer au plus vite les représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité olympique mauricien, du Mauritius Sports Council et du Trust Fund For Excellence in Sports. « Nous voulons travailler avec assurance et détermination », affirme-t-il.