La venue de la sélection britannique de boxe à Maurice pour un stage d’une dizaine de jours s’est révélée positive à plus d’un titre. Le camp d’entraînement, également marqué par la présence de quatre pugilistes réunionnais, peut certes être qualifié de fructueux en vue des échéances d’envergure de la saison prochaine, avec en première ligne les épreuves qualificatives en vue des Jeux Olympiques de Londres. Reste que les possibilités d’échanges plus régulières entre Maurice et la Grande Bretagne ont été évoquées, et un premier projet se situe déjà à court terme.
Il s’agit de la possibilité d’un stage en Angleterre pour les boxeurs locaux en vue de leur participation au Bocksai Memorial Tournament qui se déroulera à Debrecen en  Hongrie en février de l’année prochaine. «Nous comptons présenter au moins cinq boxeurs à cette compétition. Toutefois, tout dépendra de notre budget. C’est pourquoi nous ne sommes pas encore fixés quant à la concrétisation de ce stage en Angleterre», fait ressortir Rajiv Rajcoomar, président de l’Association mauricienne de boxe (AMB). Pour rappel, le noble art mauricien avait brillé au cours de la dernière édition de cette compétition par l’entremise de Richarno Colin. Le champion d’Afrique en exercice avait disposé du Britannique Bradley Saunders en finale de la catégorie -64 kg.
Afin d’aborder cette compétition dans les meilleures conditions, les séances d’entraînement devraient reprendre leur cours le 6 ou le 9 janvier prochains. Après la Ram Ruhee Cup à la mi-janvier, les boxeurs pourront s’affûter davantage à travers un stage avec les Réunionnais à partir du 20 janvier. Ces derniers, pour rappel, préparent activement les championnats de France. Par ailleurs, l’AMB envisage sérieusement d’organiser la première édition de l’Africa Cup en 2013. Dans cette optique, elle s’attend à la participation des boxeurs britanniques. Quoiqu’il en soit, Rajiv Rajcoomar se dit satisfait de la tenue de ce récent camp d’entraînement. «Ce projet avait été négocié depuis un certain temps déjà et je suis personnellement heureux que ce camp d’entraînement, que je considère grandiose, ait pu se réaliser».
D’ailleurs, ce camp d’entraînement s’est achevé en apothéose, vendredi dernier à Vacoas, avec la tenue de huit combats exhibition. Même si les combats étaient sans décision, il n’en demeure pas moins que les Mauriciens, Réunionnais et Britanniques, dont les qualifiés Tom Stalker et Anthony Joshua, ne se sont pas fait de cadeaux. D’ailleurs, le Britannique Joe Cordina avait été compté au troisième round lors de son combat face au Réunionnais Eric Dagard. «Nous avons pu tenir la gageure face à des Britanniques qui avaient récemment abordé deux tournois de bonne facture en Europe. Nous en sommes sortis grandis», se réjouit de son côté l’entraîneur national, Judex Bazile.
Ce dernier avoue toutefois qu’il avait quelques appréhensions, du fait que ce camp d’entraînement se tenait à cette période de l’année. «Nous avons su remotiver les boxeurs. D’ailleurs, des jeunes tels que Didier Cornet et Yannish Humpersad ont prouvé à travers ce stage qu’ils peuvent évoluer dans la cour des grands. Cela a finalement constitué une belle expérience pour eux». Après le break en cette période de fêtes, les boxeurs devront vite remettre l’ouvrage sur le métier dès le début de l’année prochaine. «Il nous faudra rapidement se remettre à la tâche», soutient Judex Bazile qui a sans doute déjà le regard rivé sur le Bocksai Memorial Tournament, et à plus long terme l’étape qualificative en vue des Jeux Olympiques de Londres.