Les Championnats d’Afrique Elite, prévus du 26 mai au 4 juin au Congo Brazzaville, seront qualificatifs pour les Championnats du monde programmés du 25 août au 3 septembre à Hambourg, en Allemagne. Après la venue de trois boxeurs réunionnais lors de la compétition de samedi dernier, l’Association mauricienne de Boxe (AMB) envisageait de faire venir une équipe botswanaise lors de la préparation finale. Malheureusement, cela ne pourra se faire. La Fédération botswanaise de Boxe a décliné l’invitation mauricienne dans un courriel mardi soir. Selon le président de l’AMB, Indiren Ramsamy, la sélection nationale bouclera sa préparation à Maurice. Une proposition a déjà été faite à la fédération seychelloise pour la participation de sa sélection à ce stage.
À trois semaines de l’échéance africaine, le directeur technique national, le Cubain Roberto Ibanez Chavez, a indiqué que son groupe se trouve dans la bonne direction, et ce malgré le forfait des Botswanais. Après avoir vu John Colin (-60 kg) et Merven Clair (-69 kg) s’imposaient samedi dernier face à des Réunionnais au centre national de Vacoas, il s’est dit davantage convaincu que ses boxeurs réaliseront une bonne performance au Congo Brazzaville.
Il convient de souligner que l’AMB avait prévu de faire venir huit réunionnais au cours de la soirée de samedi dernier. Mais au final, seuls trois boxeurs se sont déplacés, dont un élément féminin.
« L’idéal aurait été d’avoir huit boxeurs de l’île soeur, d’autant que notre objectif était d’offrir aux présélectionnés un combat de bon niveau. Malheureusement, cela n’a pu se faire », a d’emblée déclaré Indiren Ramsamy, président de l’AMB, qui se réjouit tout de même que John Colin et Merven Clair ont pu eux bénéficier de la venue des Réunionnais. « C’était très important pour nos boxeurs de changer d’adversaires. Nous allons continuer à travailler, afin de faire venir d’autres boxeurs étrangers », a-t-il indiqué. Des démarches sont actuellement en cours, dans le cadre de la préparation finale avant le grand départ pour le Congo Brazzaville.