Alors que le comité directeur de l’Association mauricienne de boxe (AMB) a dû reporter son point de presse prévu ce matin, deux de ses membres ont pris les devants pour fustiger la présidence de Pascal Telvar. Alors que ce dernier maintient qu’il demeure à la présidence de cet organisme suite à une lettre du ministère de la Jeunesse et des Sports, Roméo Caliste et Dominique Rosalba tirent à boulets rouges sur lui. Ils maintiennent que Pascal Telvar devra « démissionner de la fédération comme un gentleman » et qualifient volontiers Indiren Ramsamy de « rédempteur ».
Tout en se disant « étonné » de la réaction de Pascal Telvar qui a alerté les autorités à l’issue de sa mise à pied, Roméo Caliste (assistant-trésorier) et Dominique Rosalba (membre) n’y vont pas de main morte à l’égard de celui qui avait été élu à la présidence en 2013. « Il a déjà traité les membres du comité d’incompétents. C’est à notre tour de le traiter d’incompétent. En raison de sa gestion chaotique, la boxe est actuellement en chute libre. D’autant qu’il a pris les décisions sans consulter les membres ».
Ils en veulent pour preuve le fait que ces derniers étaient en faveur d’un stage de préparation en Australie dans le cadre des Jeux des îles et que Pascal Telvar a insisté pour un stage à Maurice avec la venue des équipes indienne et sri-lankaise.
Les deux membres de l’AMB soutiennent également avoir eu une réunion avec le Registrar of Associations et qu’à la lumière des discussions, le présent comité est légal et aucune assemblée générale élective ne sera tenue avant 2017.
D’où la confiance placée en Indiren Ramsamy. « Voilà quelqu’un qui a la boxe à coeur et qui ne protégera pas les boxeurs de la région qu’il représente. Nous soutenons Indiren dans son action, car il travaillera dans la transparence et la boxe sera relancée à tous les niveaux ». Leur appel à Pascal Telvar se lit donc ainsi : « Qu’il accepte d’avoir fauté et qu’il laisse l’actuel comité travailler en toute sérénité. »