Le mois dernier, le secrétaire de l’Association mauricienne de Boxe, Rajiv Rajcoomar, participait à l’assemblée générale élective de l’Association internationale de Boxe (AIBA) sur l’île de Jeju en Corée du Sud. Membre du comité exécutif sortant, il n’avait toutefois pas été élu après deux tours. C’est l’Algérien Nabil Sadi (34 voix) et le Marocain Mohamed Moustahsane (36 voix) qui avaient été désignés représentants du continent africain. Rajiv Racoomar avait alors confié qu’il allait être nommé dans une des commissions de la fédération internationale pour la période 2014-2018. C’est désormais chose faite au cours de la semaine écoulée. Lui-même ancien boxeur (1981 à 1990) et juge, il a été retenu en tant que AIBA Refereeing & Judging Commission Member.
Selon lui, c’est un grand honneur pour le pays, sa fédération et pour sa famille et lui. Il s’est réjoui que ses compétences ont été, une nouvelle fois, reconnues dans ce domaine et qui plus est, par le président de l’AIBA, nommément le Dr Ching Kuo WU. Rajiv Racoomar rappelle qu’il est déjà un “certified AIBA  Supervisor” depuis 2011, connu comme un “Technical Delegate”, et que ses services ont été sollicités lors de diverses compétitions internationales. « Ma dernière compétition aura été les Jeux du Commonwealth de Glasgow en Ecosse. Par la suite, j’ai eu à décliner une invitation de la fédération internationale pour participer aux Championnats du monde du mois dernier en raison de mes obligations professionnelles », a-t-il déclaré.
Pour conclure, Rajiv Racoomar a rendu hommage à deux dirigeants sportifs décédés cette année et qui ont été pendant longtemps associés à la boxe locale, nommément Francis Wai Choon (ancien président de l’AMB) et Serge Henry (président honoraire).