Le 5 juin 2005, Rajiv Rajcoomar était élu président de l’AMB (Association mauricienne de Boxe) avant d’enchaîner un nouveau mandat le 29 mars 2009. Huit ans après, le représentant du comité régional de Vacoas/Phoenix laisse derrière lui un bilan positif avec comme performance significative la médaille de bronze olympique de Bruno Julie acquise aux Jeux de Pékin, en Chine, en 2008. La seule et unique médaille obtenue jusqu’ici par la République de Maurice. Dans un entretien accordé hier à Week-End, Rajiv Rajcoomar dit partir avec le sentiment du devoir accompli. Il n’empêche qu’il se dit profondément blessé par les attaques anonymes faites à son égard  lors de la semaine écoulée.
Pour celui qui a été président au cours de ces huit dernières  années, le résultat est plus que positif. « Lorsque je suis arrivé en juin 2005, la situation était au rouge à tous les niveaux. Comme tout président, j’avais ma vision, ma politique pour remettre la boxe sur les bons rails. Qui plus est, je me retrouvais avec deux de nos meilleurs boxeurs, nommément Bruno Julie (18 mois) et Giovanni Frontin (12 mois) sous le coup d’une suspension en raison de leur non-participation à la deuxième et dernière phase qualificative des Jeux olympiques d’Athènes (2004). C’est pour vous dire que cela n’a pas été facile au départ », a déclaré Rajiv Rajcoomar.
Pour ce dernier, il fallait tout recommencer et notamment renouer et établir des contacts avec les pays amis comme le Botswana ou encore l’Afrique du Sud. Après un stage de deux semaines dans ces deux pays d’ailleurs, les deux suspendus décrochaient chacun une médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth de 2006 à Melbourne en Australie. En 2007, cela a été l’année de Bruno Julie avec une médaille de bronze aux Jeux d’Afrique en Algérie et une médaille d’or aux Championnats du Commonwealth à Liverpool, en Angleterre. Année où Bruno Julie ratait de très près sa qualification olympique aux Championnats du monde de Chicago aux États-Unis.
L’année suivante, Bruno Julie (médaille d’argent) et Richarno Colin (médaille d’or) décrochaient leurs qualifications pour les JO à l’issue du tournoi de la Namibie. La suite on la connaît. Mais pour en arriver à ce résultat, a souligné Rajiv Rajcoomar, il a fallu mettre les boxeurs dans les meilleures conditions. « Nous avons négocié avec la fédération internationale pour que ces deux boxeurs puissent aller en stage au centre international de Tunis pour une durée de trois mois. De là, et ce avec le soutien du ministre de la Jeunesse et des Sports d’alors (Sylvio Tang), nos boxeurs ont pu se déplacer, pendant ces trois mois, en Algérie, en Jordanie, en Ukraine et aux Philippines », a-t-il indiqué. Lors de cette même année, Maurice prenait part pour la première fois aux Championnats du monde Youth (17-18 ans) en Azerbaïdjan et aussi aux Jeux d’Afrique des Jeunes au Maroc avec une médaille de bronze pour James Kennedy St Pierre.
En 2009, l’AMB organisait, en deux mois et demi, les 16es Championnats d’Afrique seniors après le désistement du Togo. « Personnellement, c’était un exploit de recevoir 17 pays et 89 boxeurs en si peu de temps », a expliqué Rajiv Rajcoomar. Aux Championnats du Commonwealth de 2010 en Inde, Maurice décrochait une médaille d’argent et deux de bronze avant d’obtenir deux médailles d’argent aux Jeux du Commonwealth, en Inde toujours. « Ce sont les deux seules médailles de Maurice à ces Jeux. J’ajouterai que c’était la première fois que nous déplacions une équipe de huit boxeurs à des Jeux de cette envergure. »
Pour le président de l’AMB, 2011 a été une belle année tout comme 2008. Car en 2011, Maurice décrochait quatre médailles d’or au tournoi de la Zone 7, au Botswana, grâce à Kennedy St Pierre, Ludovic Bactora, Richarno Colin et Bruno Julie. Aux Championnats d’Afrique au Cameroun, les trois premiers décrochaient l’or, alors que Bruno Julie obtenait l’argent. Aux Jeux d’Afrique au Mozambique, Bruno Julie, Kennedy St Pierre et Richarno Colin décrochait l’or, alors que John Colin décrochait le bronze. En cette même année, a rappelé Rajiv Rajcoomar, Didier Cornet décrochait la première médaille (bronze) mauricienne aux Jeux du Commonwealth des Jeunes, à l’île de Man. « Ma plus grosse satisfaction a été la médaille de bronze de Bruno Julie aux JO, tout comme ces trois médailles d’or aux Championnats et aux Jeux d’Afrique », a-t-il fait remarquer.
En 2012, les résultats ont été moins convaincants selon le président de l’AMB. Alors que la fédération aspirait à une nouvelle médaille aux Jeux olympiques de Londres cette fois, Richarno Colin n’arrivait pas à passer les huitièmes de finale. « Contrairement à 2008, nous n’avons pas eu le même soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports. Nous avons négocié une fois de plus avec la fédération internationale et nous avons eu 40 jours de stage à Cardiff (Pays de Galles). Il faut aussi être réaliste et reconnaître que nous sommes tombés, une fois de plus, sur un boxeur redoutable de la Mongolie. »
Pour conclure, Rajiv Rajcoomar a déclaré que le moment le plus dur pendanrt ces huit ans aura été de perdre sa maman une semaine avant les Championnats d’Afrique de 2009, à Maurice. « Ma plus grosse déception est qu’après le retour des JO de 2012, certains ont commencé à déstabiliser la fédération », a-t-il conclu.