Le président de l’AMB (Association mauricienne de Boxe), Rajiv Rajcoomar, n’a pas apprécié les déclarations faites à son égard par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, dans la presse écrite et sur une radio privé, lors de la semaine écoulée. Il a ainsi tenu une conférence de presse, vendredi, à Port-Louis, pour répondre au ministre. Il a également parlé de la blessure du jeune Didier Cornet, en stage en France, au CREPS de Nancy, lequel a dû déclarer forfait pour les Championnats du monde Youth, prévus à partir de cette semaine (28 novembre au 8 décembre), à Yérévan, en Arménie. Avec ce forfait, seuls Donovan Gérie (-50 kg), Yanish Hurpersad (-56 kg) et Jean-Luc Rosalba (-60 kg) ont mis le cap sur l’Arménie, hier soir, en compagnie de l’assistant-entraîneur national Richard Sunee et de Pascal Telvar, chef de délégation.
Rajiv Rajcoomar n’a pas apprécié les commentaires faites à son égard par le ministre Ritoo et il l’a fait savoir. Il a toutefois tenu à préciser, dès le début « que ce point de presse est apolitique. Je fais uniquement de la politique sportive au sein de ma fédération. Je n’ai aucun problème avec le ministre, mais j’estime qu’il est mal encadré et mal conseillé. » Selon lui, ce sont les propos tenus mardi à son encontre qui a constitué la goûte d’eau qui a fait déborder le vase. « Le ministre a déclaré sur les ondes d’une radio privée l’hypocrisie du président de l’AMB. Il a ajouté que je me suis approprié la paternité des boxeurs. Ce qui n’est pas juste », a-t-il ajouté.
D’autre part, le président de l’AMB a aussi souligné que sa fédération a soumis un calendrier au ministère de la Jeunesse et des Sports en novembre de l’année dernière dans lequel figurait la participation mauricienne pour les Championnats du monde jeunes. Une demande a été ensuite faite le 16 octobre dernier, mais un mois après, a-t-il indiqué, aucune réponse n’a été obtenue du MJS. C’est la raison pour laquelle il a déclaré qu’il est faux de dire que l’AMB n’a fait aucune demande dans ce sens.
Rajiv Rajcoomar n’a également pas apprécié le fait que le minitre Ritoo ait trouvé que les boxeurs soient rentrés bredouilles des Jeux des îles d’août 2011 aux Seychelles et des récents Jeux olympiques de juillet-août 2012, en Angleterre,  « alors qu’entre la période août 2011 et août 2012, les boxeurs ont brillé aux Jeux d’Afrique au Mozambique en ramenant trois médailles d’or et une de bronze. » Le président de l’AMB a également indiqué que sa fédération avait fait une demande d’aide de Rs 800 000 pour préparer les Jeux olympiques et d’un budget global de quelques Rs 9M pour la saison 2012.
Toutefois, a-t-il ajouté, rien  que Rs 4.2M a été obtenues, somme dans laquelle le transport était inclu, alors qu’en 2011, la fédération avait obtenu le même budget excluant le transport. « En 2008, le ministre Sylvio Tang avait accordé un soutien supplémentaire pour la préparation des Jeux olympiques et au final, la boxe a décroché une médaille de bronze grâce à Bruno Julie. Il est clair que des facteurs externes sont entrain de semer la zizanie au sein de la fédération. Je pense que ces personnes gagneraient mieux à critiquer les autres fédérations qui n’ont pas de résultat », a-t-il fait ressortir.
Pour conclure, Rajiv Rajcoomar a parlé de la blessure de Didier Cornet qui se trouve actuellement en formation au CREPS de Nancy en France. Une blessure qui a ruiné ses chances d’êtres présents aux Mondiaux d’Arménie. Selon lui, le boxeur a aussi un excédant de poids. Il a indiqué que le président de la Fédération française de Boxe, le Dr Furgoni, ne serait pas au courant de la venue de Didier Cornet au centre de Nancy. « Ce n’est pas professionnel ce qui s’est passé », a-t-il indiqué. A la question de savoir s’il y avait un manque de communication entre le TFES (Trust Fund for Excellence in Sports) et l’AMB sur ce sujet, Rajiv Rajcoomar s’est contenté de dire: « comme nous l’avons déjà dit au TFES, le côté technique est l’affaire de la fédération. »