Après le tournoi de la zone 4, tenu récemment en Afrique du Sud, la préparation des boxeurs mauriciens, en vue des 9es Jeux des Iles de l’océan Indien (1er au 9 août à La Réunion), est entrée, depuis le début de la semaine dernière, dans un nouveau cycle de six semaines. Selon l’entraîneur national, Judex Bazile, ce cycle pourrait même être ponctué par une rencontre triangulaire qui se déroulera au centre national de boxe, à Vacoas. Des démarches sont d’ailleurs en cours au niveau de l’Association mauricienne de Boxe (AMB),  a-t-il ajouté, afin que deux équipes africaines puissent se déplacer sur Maurice. Ce qui sera déterminant en vue de la finalisation de la sélection nationale pour les Jeux.
La première sortie internationale de Maurice a été ponctuée par deux médailles d’argent et une de bronze, à la fin du mois dernier en Afrique du Sud. « Pour cette première sortie, il faut prendre en considération les problèmes rencontrés au niveau de l’arbitrage et le fait que nos boxeurs n’étaient pas encore au summun de leur forme. Sans compter que nous avons abordé cette compétition directement et ce, sans même passer par une période d’adaptation par rapport à l’altitude. En revanche, je dois dire que notre préparation au niveau de l’endurance nous a beaucoup aidés », a fait remarquer Judex Bazile.
De retour au pays, les boxeurs se sont entraînés à la raison d’une fois par jour et à partir de demain, ce sera désormais deux séances d’entraînement. « Ce deuxième cycle sera très important d’autant que nous essayons de mettre en place une rencontre triangulaire avec le soutien de deux pays africains. Si tout se passe selon nos prévisions, cette rencontre nous aidera grandement et sera, qui plus est, déterminante en vue de la finalisation de la sélection. J’ajouterai que les données obtenues nous serons très utiles
lors des cinq dernières semaines de préparation qui constitueront le dernier cycle « , a expliqué l’entraîneur national. Parmi les pays ciblés pour la rencontre de mi-juin, on retrouve l’Afrique du Sud, le Botswana et la Zambie entre autres.
Si les démarches se concrétisent, Judex Bazile dira que les présélectionnés auront l’occasion d’évoluer dans une situation de compétition. Ce qui est très important, a-t-il souligné, afin de voir la réaction et le comportement des boxeurs, notamment  ceux qui se tiennent de très près dans certaines catégories. « Ce qui est très important, ce que les combats ne seront pas à élimination directe. Si le projet se concrétise, nous adopterons le système de round robin où chaque boxeur aura la possibilité de disputer trois, voire quatre combats. Nous aurons alors une idée beaucoup plus clair sur la valeur de nos présélectionnés « , a-t-il déclaré.
Selon Judex Bazile, il ne fait pas l’ombre d’un doute que si les démarches se concrétisent, cette rencontre sera de haut niveau, voire d’un cran au-dessus des Jeux des Iles. « Par la suite, il nous restera cinq semaines. Sur ce que nous aurons vu, nous apporterons des retouches là où cela s’impose « , a-t-il expliqué. Par ailleurs, l’entraîneur national a indiqué que l’ambiance au sein du groupe est bonne et que tout le monde tire dans le même sens. Il a ajouté que certains boxeurs ont des problèmes de décharge auprès de leurs employeurs pour assister aux séances d’entraînement, mais est d’avis qu’avec l’aide du ministère de la Jeunesse et des Sports, tout devrait rentrer dans l’ordre d’ici deux semaines.