La position adoptée depuis quelques jours par Richarno Colin n’a pas laissé insensible le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo. Ce dernier a ainsi reçu le boxeur à son bureau jeudi et compte maintenant rencontrer les membres de l’Association mauricienne de boxe (AMB), notamment le président Pascal Telvar, mardi prochain.
Pour rappel, Richarno Colin a pris la décision de mettre un terme à sa carrière et ne s’est donc pas rendu aux séances d’entraînement à Vacoas ces dernières semaines. Qui plus est, il a refusé de poursuivre son stage à Rouen en France entamé en janvier dernier dans le cadre de sa préparation en vue des prochains Jeux du Commonwealth.
Pour Devanand Ritoo, il n’est pas question que l’aîné des frères Colin campe sur sa position actuelle, car à son avis il se trouve être un des meilleurs espoirs de podium aux Jeux du Commonwealth. « Richarno ne doit pas arrêter sa carrière. Il n’en est pas question car nous avons beaucoup investi en lui ces derniers années en termes de stages et de compétitions. Je compte donc intervenir personnellement dans ce problème », nous a-t-il déclaré hier après-midi.
De ce fait, le ministre aura une réunion avec les membres de l’AMB afin de trouver une solution. De sa rencontre avec Richarno Colin, il dira : « J’ai trouvé le boxeur désemparé et découragé. Je crois comprendre qu’il souffre d’un manque de considération de la part du président de la fédération et de l’entraîneur national, Judex Bazile. De plus, la communication ne passe pas entre eux et il se trouve être ainsi désorienté. »
Devanand Ritoo se montre d’ailleurs sévère envers les dirigeants de l’AMB. « Si le retrait de Colin se confirme et que d’autres lui emboîtent le pas, soyez certains que le grant annuel de la fédération sera revu à la baisse ». Reste que le représentant mauricien chez les -64 kg maintenait à jeudi en soirée qu’il n’envisageait définitivement pas un retour à l’entraînement et encore moins une participation aux Jeux du Commonwealth. Toutefois, il se montre toujours évasif quant aux raisons entourant cette décision.
Pour rappel, Richarno Colin bénéficie mensuellement d’une allocation de la High Level Sports Unit, du soutien financier de Phoenix Beverages et d’une bourse intérimaire de la Solidarité Olympique dans le cadre de sa préparation en vue des Jeux Olympiques de Rio. Laissera-t-il tout tomber ? D’autant qu’il aurait déjà signifié son intention de s’adonner au kick-boxing.