L’Association mauricienne de Boxe (AMB) organisera ce samedi soir, au centre national à Vacoas, sa compétition mensuelle. Une compétition quelque peu différente des précédentes avec la participation de cinq boxeurs des Seychelles. Selon le directeur technique national, le Cubain Roberto Ibanez Chavez, cette présence étrangère ne peut faire que du bien à ses boxeurs, notamment en vue de la préparation pour les Jeux du Commonwealth de l’année prochaine (4 au 15 avril) à Gold Coast en Australie et des 10èmes Jeux des Iles de l’océan Indien qu’organisera Maurice en 2019.
Roberto Ibanez Chavez a d’emblée indiqué que la présence des Seychellois à la compétition de samedi prochain pimentera davantage les débats. « Ce sera définitivement une bonne opportunité à saisir pour les boxeurs qui seront appelés à boxer face aux Seychellois. Ces derniers seront engagés lors des prochains Jeux des Iles et à partir de là, nous aurons une indication de leur niveau. La compétition nous permettra de mieux nous situer par rapport à cette île de l’océan Indien et aussi en marge des événements à venir, » a-t-il déclaré. Il convient de souligner que les Seychellois se déplaceront avec cinq boxeurs des catégories suivantes : sont -57 kg, -64 kg, -75 kg, -91 kg et +91 kg. 
Une opportunité pour les boxeurs
Le Cubain a ajouté, avoir vu les Seychellois en compétition en juin dernier au Congo-Brazzaville lors des Championnats d’Afrique Elite. « Le niveau des boxeurs seychellois n’est pas mal, mais je pense que nos boxeurs peuvent très bien faire. La confiance est de mise au sein du groupe et il y a du progrès. Ce qui est très important en marge de nos différents objectifs fixés », a-t-il fait remarquer. Il dira d’ailleurs être satisfait du comportement de ses boxeurs pour les deux années, qu’il a passé à Maurice et aussi de bonnes relations qu’il entretient avec les membres de la fédération et autres comités régionaux.
Selon lui, les boxeurs ont beaucoup progressé cette année, ils ont pu briller lors des Championnats d’Afrique avec une médaille d’or (Jordy Vadamootoo), une d’argent (Merven Clair) et une de bronze (John Colin). Grâce à ces performances, ces trois boxeurs avaient même décroché leurs qualifications pour les Championnats du monde d’août dernier à Hambourg, en Allemagne où ils n’ont malheureusement pas pu passer un tour.
Il n’empêche que Roberto Ibanez Chavez se réjoui de la mentalité des boxeurs locaux. « Ce que j’apprécie le plus, c’est la détermination et la discipline des boxeurs. Ils sont tous motivés à progresser. Ils se sont d’ailleurs très bien adaptés aux entraînements de niveau mondial implanté au sein de la fédération. Je suis aussi très content de la façon dont ils ont réagi lors des compétitions de haut niveau et des performances enregistrées », a-t-il indiqué.
Roberto Ibanez Chavez a également souligné que les boxeurs de la sélection nationale élite, aussi bien que ceux faisant partie de la catégorie Youth, seront en stage du du 4 au 14 décembre prochain au centre national à Vacoas. « L’objectif est très simple. Il s’agira de travailler très dur à l’issue d’un programme visant à augmenter les capacités physiques de chaque boxeur. Une fois encore, cette longue préparation s’inscrit dans le cadre des JIOI. Bien évidemment, il y aura d’abord les Jeux du Commonwealth d’avril prochain en Australie », a-t-il précisé.
Jeux olympiques de la Jeunesse
Après ces dix jours de stage, les boxeurs observeront une pause active de 21 jours, avant de reprendre à nouveau les entraînements, début janvier 2018. Selon Roberto Ibanez Chavez, la reprise sera bien différente des entraînements de fin 2017, car la préparation sera axée sur le côté technique et tactique, afin de maintenir les acquis de décembre en terme de capacité physique.  « Les entraînements de janvier seront donc totalement différents de ceux du stage de décembre », a-t-il fait ressortir.
D’autre part, si les démarches de l’AMB se concrétise, la sélection nationale élite effectuera un stage en Inde en janvier prochain et ce, à l’issue des contacts établis en août dernier, en Allemagne, grâce au président de la fédération Indiren Ramsamy et Roberto Ibanez Chavez lui-même. « J’ai eu l’occasion de partir en Inde lors des Jeux du Commonwealth de 2010 avec l’équipe nationale du Ghana. Si les démarches se concrétisent, ce stage nous permettra de franchir un autre palier. D’autant que nos boxeurs auront l’opportunité de s’entraîner et de mettre les gants avec des boxeurs de différents styles. Ce qui sera bien évidemment un point très important dans notre préparation », a-t-il précisé.
Par ailleurs, Roberto Ibanez Chavez a ajouté que les jeunes faisant partie de la catégorie Youth progressent avec le groupe élite. Il a indiqué que ces jeunes préparent eux -aussi les Championnats d’Afrique prévus pour la période mai-juin prochain. Le pays organisateur n’ayant cependant pas encore été choisi par la Confédération africain de Boxe (CAB). Cette compétition sera qualificative pour les Championnats du monde qui seront, à leur tour, qualificatifs pour les Jeux olympiques de la Jeunesse prévus pour octobre prochain à Buenos Aires en Argentine. A noter que l’Association internationale de Boxe (AIBA) n’a pas encore arrêté son choix sur le pays qui organisera les Championnats du monde Youth.