Les deux boxeurs qualifiés pour les Jeux olympiques (27 juillet au 12 août) de  Londres (Angleterre), à savoir Olliver Lavigillante (-52 kg) et Richarno Colin (-64 kg), bénéficieront d’un stage de haut niveau du 4 au 14 juillet prochain, à Cardiff, au Pays de Galles. Ce déplacement fait suite aux démarches entreprises par le président de l’AMB (Association mauricienne de Boxe), Rajiv Rajcoomar, lors de sa participation aux Championnats du monde féminin, tenue du 9 au 20 mai, en Chine, où il avait officié comme membre du jury.
Ce stage de haut niveau est financé par l’AIBA (Association internationale de Boxe) et est destiné aux pays qui ont des difficultés à préparer leurs boxeurs. « Dès l’annonce de ce stage, j’ai sauté sur l’occasion et Maurice a été parmi les premiers pays à s’inscrire. J’ai eu une réponse positive, en Chine, et dès mon retour au pays, cette semaine (Ndlr:la semaine dernière), j’ai fait le nécessaire pour que nos deux boxeurs fassent ce déplacement », se réjouit Rajiv Rajcoomar. Ce dernier a même convoqué les deux qualifiés olympiques, jeudi après-midi, pour les informer de la situation.
Le président de l’AMB a ajouté qu’avant l’annonce de ce stage, il avait pris contact avec le secrétaire général de la fédération indienne, nommément le Général Raja, aussi bien qu’avec le Executive Director de la fédération anglaise, Matt Holt, mais que ces pays ont déjà un programme de préparation très chargé en vue des ces Jeux. « La fédération anglaise pouvait nous accueillir du 7 au 14 juillet, mais faute de financement, on ne peut nous y rendre. La Russie, la Chine, la France, la Pologne et l’Italie entre autres étaient eux disposés à nous accueillir à n’importe quel moment, mais faut-il encore qu’on ait les moyens », a indiqué Rajiv Rajcoomar.  
Selon ce dernier, des démarches ont été entreprises pour que les deux boxeurs bénéficient de la meilleure préparation voulue, afin qu’ils soient au summum de leur forme, à Londres. C’est ainsi que du 9 au 16 juin, ils participeront, avec trois ou quatre autres boxeurs, à la première édition de Hope For Africa, à Gaborone, au Botswana. De retour au pays le 16, ils mettront le cap sur l’Algérie pour participer à un stage de préparation, du 20 juin au 3 juillet. Ce stage réunira tous les qualifiés olympiques africains, soit 48. Il est fort possible que les deux boxeurs mettent ensuite directement le cap sur Cardiff après ce stage en Algérie.
Pour Rajiv Rajcoomar, les deux boxeurs possèdent d’énormes qualités et c’est la raison pour laquelle il se dit confiant dans leurs chances de médailles. « Je leur ai fait comprendre qu’il auront à gagner trois combats pour être médaillés de bronze. Je sais qu’ils peuvent le faire, puisque j’ai entièrement confiance en eux. Je sais qu’ils reviendront avec une médaille, parce qu’ils ont montré qu’ils avaient la capacité pour se qualifier. Nous avons toujours visé plus haut, alors croisons les doigts. » Le président de l’AMB a tenu à remercier tous les partenaires qui ont contribué à la qualification de Richarno Colin et de Olliver Lavigillante à ces Jeux olympiques.  
Pour conclure, le président de l’AMB a indiqué que l’Algérie est le pays africain à avoir qualifié le plus de boxeurs, soit 8, alors que la zone 4 dont fait partie Maurice, a qualifié neuf pugilistes (deux Sud-Africains, deux Namibiens, un Mozambicain, un Botswanais et le Seychellois Andrique Allisop, médaillé d’or aux Jeux des Iles de 2011 chez les moins de 56 kg).