Il devait partir en octobre de l’année dernière pour intégrer le centre de haut niveau de l’INSEP, à Paris en France. Cela après avoir bénéficié d’une bourse auprès du TFES (Trust Fund For Excellence in Sports). En raison des problèmes d’ordres personnels, le boxeur Richarno Colin (-64 kg) avait repoussé son départ pour janvier. Après avoir suivi un programme spécial sous la direction de l’entraîneur national Judex Bazile, Richarno Colin se rendra  en France,très probablement ce mois-ci. Selon le président de l’AMB (Association mauricienne de Boxe), Rajiv Rajcoomar, le staff technique a donné son feu vert affirmant que le boxeur est prêt.
Richarno Colin mettra incessamment le cap sur Paris pour intégrer l’INSEP. Rajiv Rajcoomar a confirmé la nouvelle à Week-End, vendredi. Il a déclaré que les démarches administratives ont déjà été entreprises par la fédération, afin de faciliter le départ du boxeur et ce, dans le plus bref délai. « C’est fait. Richarno Colin met le cap sur Paris aussitôt les démarches administratives complétées. C’est une bonne nouvelle dans le sens où le boxeur pourra poursuivre sa préparation dans un centre de très haut niveau. On doit maintenant attendre une réponse de l’INSEP », a déclaré le président de l’AMB. Ce dernier a ajouté qu’actuellement les boxeurs de l’équipe de France, qui s’entraînent à l’INSEP, ne sont pas au centre et sont en tournée en vue des Championnats de France.
Pour sa part, Judex Bazile a indiqué que le boxeur peut désormais se tourner vers ses échéances futures et ce, après avoir effectué un gros travail qui aura duré quatre semaines. « Richarno a beaucoup travaillé au cours de ces dernières semaines. Il s’est montré très appliqué, déterminé et surtout régulier aux entraînements. Il a eu deux séances d’entraînement quotidiennes et a fait preuve d’une bonne constance. Il est définitivement sur la bonne voie », a déclaré Judex Bazile.
Selon lui, le boxeur a été soumis à un gros travail et au cours de la semaine écoulée, il a même livré deux tests matches, à savoir lundi et mercredi. Le boxeur a eu un jour de repos vendredi en raison de la tenue de la Ram Ruhee Memorial Cup, hier à Vacoas. Lors de sa préparation, le boxeur a été soumis à un gros travail physique et récemment le travail a alterné avec une séance de résistance et par moment, de vitesse.
D’autre part, Rajiv Rajcoomar a affirmé avoir échangé des courriels, au cours de la semaine écoulée, avec le président de la CAB (Confédération africaine de Boxe), l’Algérien Abdellah Bessalem, au sujet de l’organisation des Championnats d’Afrique Élite, à Maurice. La période du 1er au 9 juin prochain a été proposée à la CAB, laquelle fera connaître sa décision bientôt. Il convient de souligner que la fédération locale avait, dans un premier temps, arrêté la période du 20 au 29 mai, mais selon Rajiv Rajcoomar, cette période n’a pas été approuvée en raison de la tenue des Jeux Méditerranéens, prévus du 21 au 30 juin, en Turquie.
Il convient également de souligner que les Championnats du monde féminin Youth se dérouleront du 15 au 25 mai, à Catane en Italie. Cela fait que la date proposée ne convenait pas à l’AIBA (Association internationale de Boxe). « Il faut également prendre en compte que le ramadan est prévu du 9 juillet au 9 août. Organiser les championnats à cette période ne nous aurait certainement pas permis d’avoir plusieurs pays du continent. Il nous a donc fallu prendre tout cela en considération avant de soumettre de nouvelles dates », a expliqué le président de l’AMB.
Par ailleurs, Rajiv Rajcoomar a souligné que la fédération a l’expérience nécessaire pour organiser ces Championnats en peu de temps. En 2009, a-t-il précisé, l’AMB s’était vu confier l’organisation de ces mêmes championnats en mai et avait respecté ses engagements en abritant la compétition en juillet.