Richarno Colin (-64 kg) a bénéficié d’une bourse de perfectionnement d’une année auprès du TFES (Trust Fund For Excellence in Sports) pour s’entraîner dans le centre de haut niveau de l’INSEP, à Paris en France. Il devait partir depuis octobre dernier, mais n’avait pu le faire en raison des problèmes personnels. Week-End a posé la question au président de l’AMB (Association mauricienne de Boxe), Rajiv Rajcoomar, pour savoir ou en était le dossier. Il a indiqué que Richarno Colin a repris les entraînements depuis le 7 janvier, au centre national de boxe, à Vacoas. Selon lui, c’est le staff technique qui décidera quand le boxeur sera prêt pour effectuer ce déplacement.
Rajiv Rajcoomar a d’emblée déclaré que la bourse de Richarno Colin tient bon et ce, même si le boxeur aurait dû mettre le cap sur la France depuis octobre dernier. « Richarno a repris les entraînements et le staff technique fait actuellement tout son possible, afin de l’aider à rattraper son retard. Aussitôt qu’on me dit que le boxeur est prêt, nous ferons le nécessaire au niveau administratif, afin qu’il puisse se déplacer en France », a précisé Rajiv Rajcoomar. Il a ajouté que cette bourse de perfectionnement d’une année est renouvelable. Il convient aussi de souligner que cette bourse a été offerte à Richarno Colin dans le cadre de sa préparation en vue des Jeux olympiques de 2016, prévus à Rio au Brésil.
Au niveau du staff technique, l’entraîneur national Judex Bazile a indiqué que le boxeur a repris le chemin des entraînements avec les autres boxeurs et ce, après une coupure de 15 jours. « Richarno fait beaucoup d’efforts à l’entraînement et je constate qu’il progresse de jour en jour pour retrouver le niveau », a-t-il fait ressortir. Judex Bazile a indiqué que le boxeur est soumis à huit séances d’entraînement par semaine et que le volume de travail varie entre trois et quatre heures d’entraînement quotidiennement. Il a ainsi avancé que les trois premières semaines ont été consacrées à un travail axé sur l’endurance, la musculation et la partie technico-tactique.
A partir de cette semaine, Richarno Colin et les autres boxeurs poursuivront le travail, qui s’alternera entre l’endurance et la résistance. Ce travail durera une quinzaine de jours. Selon Judex Bazile, le boxeur n’a pas de problème de poids et fait preuve de sérieux à l’entraînement. Par ailleurs, l’entraîneur national a confirmé le retour à l’entraînement de James Kennedy St Pierre. Celui qui avait fait parler de lui grâce à ses bonnes performances dans la catégorie des moins de 69 kg avait ensuite monté de catégorie pour passer chez les moins de 75 kg avant qu’il ne prenne ses distances de la compétition.
Pour rappel, James Kennedy St Pierre avait, à 18 ans seulement, décroché la médaille d’or aux Championnats d’Afrique du Cameroun de 2011 avant d’en faire de même aux Jeux d’Afrique au Mozambique au cours de la même année !
A noter que les boxeurs présents à Vacoas depuis le 7 janvier se préparent pour les Championnats nationaux Élite prévus du 20 au 22 février, à Vacoas, compétition faisant partie de la préparation menant au tournoi de la Zone 4, programmée pour  la période du10 au 25 avril, soit à Gaborone au Botswana, soit à Lusaka en Zambie. Soulignons aussi que la première compétition figurant au calendrier de la fédération pour 2013 est la Ram Ruhee Cup, fixée au 9 février, à Vacoas. Selon le calendrier toujours, une compétition régionale devrait se tenir pendant ce mois de février.