Après Bruno Julie (-56 kg) et Richarno Colin (-64 kg) en 2008, aux Jeux de Pékin, en Chine, l’Association mauricienne de Boxe (AMA) a de nouveau qualifié deux boxeurs pour les Jeux olympiques de Londres (Angleterre) qui se dérouleront du 27 juillet au 12 août. Ce sera, une fois encore, Richarno Colin et  Olliver Lavigillante (-52 kg), lequel sera à ses premiers Jeux. Il convient toutefois de souligner que ces deux boxeurs ont été repêché et doivent leurs qualifications à leurs adversaires qui les avaient battus en quart de finale. Car ces derniers ont ensuite accédé en finale de leurs catégories respectives. C’est donc la délivrance dans le camp mauricien, car en ce faisant, les boxeurs ont permis à la République de Maurice de décrocher leurs premières places pour ces Jeux olympiques.
C’est une nuit stressante qu’ont vécue Judex Bazile, le directeur technique national Jean Claude Nagloo et les boxeurs, vendredi soir, à Casablanca. Mais au bout du compte, les Mauriciens ont poussé un grand ouf de soulagement avec ces deux qualifiés. Il faut cependant dire que l’attente a été longue pour ces deux boxeurs, car pour être en mesure de décrocher leurs qualifications pour Londres, il fallait que leurs adversaires des quarts de finale s’imposent en demi-finale de leur tableau face à l’autre vaincu des quarts de finale. Richarno Colin qui avait été lui battu (8-11) par un Marocain devait espérer que ce dernier s’impose face au Burkinabé qui avait lui disposé d’un Sud-Africain. Au bout du compte, le Marocain s’est retrouvé en finale ouvrant, par la même, les portes des JO à Richarno Colin.
Pour Judex Bazile, vivre ce combat a été très stressant. Il est même d’avis que le combat opposant le Kényan, vainqueur (10-9) de Olliver Lavigillante, face à un Ghanéen, l’a été encore plus. « Le Kényan a été mené par un point après les deux premiers rounds. Ce n’est qu’au troisième round qu’il a fait la différence en gagnant par 17 à 14. » Pour l’entraîneur national, justice a été faite puisque les deux boxeurs ne méritaient pas de perdre. A titre d’exemple, a-t-il indiqué, Richarno Colin a beaucoup travaillé et a placé beaucoup de coups au corps de son adversaire qui s’est lui contenté de défendre avec une garde fermée. « Malheureusement, ses points n’ont pas été comptabilisés. Olliver a lui fait un très bon combat et je pense qu’un match nul aurait été plus juste, surtout après qu’il eut survolé les huitièmes de finale face à un Zambien », a fait remarquer l’entraîneur national.
L’entraîneur national pense que Bruno Julie aussi aurait dû passer après avoir remporté les seizièmes de finale. Malheureusement pour lui, il a été battu (16-20) par un Gabonais. « En dépit du fait qu’il a fait jeu égal avec son adversaire, Bruno était donné perdant par six points d’écarts à la fin du deuxième round. Quant aux jeunes, ils ont démontré qu’ils pouvaient tenir la route. Toutefois, Didier (Cornet) et Jonathan (Ramchurn) ont manqué de patience. Après avoir bien entamé le combat, ils se sont jetés en attaque. Cela fait qu’ils ont commis des fautes », a souligné Judex Bazile.
Pour sa part, James Kennedy St Pierre (-75 kg) a été battu (6-16) en huitième de finale par un Marocain et selon l’entraîneur national, il a été perturbé par la défaite de Bruno Julie qu’il a précédé juste après sur le ring. Il pense également que le surplus de poids du boxeur à quelques semaines de la compétition a joué contre lui. Car il n’a pas eu les ressources nécessaires pour refaire son retard dans ce combat. Quant à James Agathe (-81 kg), le manque d’expérience dans sa nouvelle discipline a pesé lourd. Il a commis des fautes d’inattention en début de combat et a pris beaucoup de coups.
Dans l’ensemble, Judex Bazile se dit satisfait des retombées de ce tournoi qualificatif et ce, même s’il s’attendait à voir trois ou quatre boxeurs à Londres. « Mais deux qualifiés c’est déjà bien, puisqu’ils forment déjà une équipe. Ils pourront se préparer ensemble et psychologiquement, cela va leur faire du bien. Je remercie la fédération pour son soutien, le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Comité olympique Mauricien (COM), les sponsors State Bank of Mauritius (SBM) et la Phoenix Beverages Limited (PBL) », a-t-il déclaré.
Pour sa part, Jean-Claude Nagloo s’est dit très satisfait de ces qualifications et ce, même si l’objectif était de qualifier trois, voire quatre boxeurs. « Malheureusement, la façon dont s’est déroulé le tournoi ne nous a pas permis d’avoir plus de qualifiés », a-t-il dit. Il n’empêche qu’il est content, puisqu’il est d’avis qu’il n’est pas donné à tout le monde de décrocher une qualification olympique. « C’est une fierté. Il va falloir maintenant s’asseoir et établir un plan pour la suite des événements. Richarno Colin a passé un tour aux derniers Jeux olympiques. Avec son expérience et une bonne préparation, il rapportera une médaille au pays. Je suis confiant et s’il bénéficie d’un mois de stage à l’étranger, je ne vois aucune raison pour qu’il ne soit pas médaillé olympique. Je remercie la fédération, le MJS, le COM, les sponsors SBM et PBL pour leur soutien », a-t-il conclu.