Les boxeurs mauriciens se sont toujours retrouvés au haut de la vague au cours des différentes éditions du Tournoi de la CJSOI. L’édition 2014 prévue à l’île de La Réunion de lundi à dimanche prochain sera-t-elle de nouveau prolifique pour les jeunes éléments de la catégorie d’âge 14-16 ans qui croiseront le fer avec les pugilistes de l’île soeur, des Seychelles et de Madagascar ?
La confiance et la sérénité règnent au sein de la sélection mauricienne, qui comprend actuellement huit boxeurs et qui sera complétée demain avec la venue du Rodriguais Stellio Cupidon, retenu dans la catégorie -50 kg.
Déjà assistant de Richard Sunee lors de la dernière édition tenue aux Seychelles voilà quatre ans, Josian Lebon a cette fois pris les rênes de la sélection. À ses côtés, Roméo Caliste, entraîneur du comité régional de Beau Bassin Rose-Hill. Pour celui qui a connu une riche carrière en tant que boxeur, avec notamment une participation aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996, les attentes seront grandes au cours de cette compétition.
« Ces jeunes représentent l’avenir de cette discipline. Étant tous engagés au sein du Pôle Espoirs, ils possèdent un certain potentiel et devraient être performants. Nous nous attendons donc à des résultats intéressants ».
Reste que le choix final des sélectionnés n’a guère été une partie de plaisir. D’où la tenue de test-matches et de séances d’évaluation. « Par exemple, Rosalba a dû se mesurer à Prude et Soneea pour décrocher sa place chez les -52 kg, alors que le Rodriguais, champion national chez les -54 kg, possède trop de déchets dans sa boxe. Payet a également eu à livrer des test-matches face à Paris et Herbu pour confirmer sa place dans la catégorie -56 kg », avance Josian Lebon.
Et ce, même si les championnats nationaux juniors tenus en mai dernier avaient servi de baromètre et que des regroupements organisés depuis mai dernier ont permis aux boxeurs d’être mieux armés physiquement et techniquement.
De ce fait, la dernière ligne droite de la préparation est axée sur des leçons individuelles avant le départ prévu vendredi après-midi. Même si la concurrence s’annonce rude, Josian Lebon garde espoir que la moisson sera intéressante. « Il faudra surtout se méfier des Réunionnais, qui seront de sérieux clients devant leur public. Néanmoins, je reste persuadé que nous aurons notre mot à dire ».
L’essentiel demeure également que ces jeunes vivent à fond cette première expérience internationale et qu’ils fassent leurs classes avec brio.