Richarno Colin : le regard déjà braqué sur Tokyo

A l’annonce du verdict, hier soir au Dakar Arena au Sénégal, Richarno Colin éclate en sanglots. « Ce sont des larmes de joie », affirme le boxeur de la catégorie -63 kg qui est devenu le tout premier sportif mauricien à décrocher la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Vainqueur à la majorité des juges (4-1) du Congolais Fiston Mbaya en demi-finales du tournoi qualificatif continental, il disputera ainsi ses troisièmes Olympiades, après avoir franchi un tour tant à Beijing en 2008 qu’à Londres quatre ans plus tard. Il tentera maintenant de boucler son parcours continental en apothéose demain soir en affrontant une de ses vieilles connaissances, à savoir le Namibien Jonas Jonas qui a de son côté réussi l’exploit de vaincre également à la majorité des juges (4-1) le Marocain Abdelhaq Nadir, médaillé d’or aux derniers Jeux d’Afrique.

Forts de ses succès précédents aux dépens du Tunisien Ben Haj Akrem et de l’Algérien Yahia Abdelli, Richarno Colin abordait ce duel décisif avec détermination, avec surfout l’envie d’effacer la déception vécûe en 2016, quand il n’avait pu se qualifier pour Rio en raison d’une blessure au genou. Il a ainsi maîtrisé son combat de bout en bout et sa victoire aurait dû être acquise à l’unanimité des juges, si on en croit l’envoyé spécial d’Olympic Channel. « Colin outboxed Mulumba », faisait-il d’ailleurs ressortir. Reste que ce dernier peut encore croire en une qualification, s’il parvient à vaincre Abdelhaq Nadir au cours du combat de classement pour la troisième place demain soir. Entretemps, l’aîné des frères Colin savoure à juste titre son succès. « J’ai travaillé si dur pour obtenir cette qualification. C’est spécial pour moi, vu que je travaille comme handyman au Mauritius Sports Council et que je ne suis donc pas un pro. Maintenant, j’espère me retrouver sur le podium à Tokyo ».

Du côté de l’Association mauricienne de boxe, cette qualification est accueillie avec une énorme satisfaction. « Cela fait vraiment très plaisir. Certes, nous aurions souhaité que nos trois représentants se qualifient, mais Merven Clair et Jean-Luc Rosalba ne doivent pas baisser les bras pour autant. Quant à Richarno, il a encore prouvé qu’il demeure l’homme des grands rendez-vous en continuant de faire ses preuves. Il devra demeurer vigilant et concentré afin de décrocher l’or dans cette compétition demain », avance Indiren Ramsamy, président de cette instance. Pour ce qui est de la préparation de Richarno Colin en vue de l’échéance olympique, il fait ressortir qu’un plan de travail sera élaboré par les membres du staff technique en accord avec la fédération, et que le boxeur devra participer à un maximum de compétitions afin de demeurer affûté.

La qualification de Richarno Colin se trouve donc être une suite logique, du fait que ce boxeur avait connu une nette montée en puissance la saison dernière. Il avait notamment décroché l’or au cours du Sanabo Tournament en Afrique du Sud, du tournoi Teofilos Stevenson à Cuba et au All India Tournament, de même qu’aux Jeux des îles. Son parcours aurait pu être parfait, n’étaient-ce ces défaites controversées lors des quarts de finale de la Governor’s Cup en Russie et lors de la finale des Jeux d’Afrique face à Abdelhaq Nadir qui évoluait de surcroît devant son public.

Reste que le pugiliste de 32 ans a déjà réussi un premier pari. « Les séances d’entraînement et les stages à l’étranger devraient m’aider à atteindre cet objectif. Tout se trouve entre les mains de Dieu », nous avait-il déclaré en décembre de l’année dernière, quand Le Mauricien lui décernait la palme de Sportif de l’année. Certes, Richarno Colin a encore gagné en maturité, suite à ses stages tenus récemment à Cuba et en Angleterre. Il vise désormais encore plus haut. « Mon ambition sera de décrocher une médaille olympique ou mondiale ». A Tokyo dans cinq mois, pourra-t-il suivre les traces de son ancien coéquipier, Bruno Julie ?

Les résultats

Catégorie -63 kg-Demi-finales

Richarno Colin b. Fiston Mbaya (République Démocratique du Congo) par décision majoritaire (4-1)

Jonas Jonas (Namibie) b. Abdelhaq Nadir (Maroc) par décision majoritaire (4-1)

Finale : Richarno Colin/ Jonas Jonas-demain soir