Les deux derniers pugilistes mauriciens engagés hier dans les 32es de finale des Championnats du Monde à Baku en Azerbaïdjan ont pris la porte de sortie hier soir. John Colin et Kennedy St-Pierre chez les moins de 60kg et 75 kg respectivement vont devoir repasser, tout comme Bruno Julie, Oliver Lavigilante et Ludovic Bactora pour tenter leur chance pour une place de finaliste pour les Jeux Olympiques de Londres. Au grand dame de leur entraîneur Judex Bazile plus que navré de ces performances ramenées de Baku.
En effet, John Colin, engagé contre l’Algérien Abdel Kader Chadi, champion d’Afrique 2007 et 2009, mais aussi victorieux dans cette catégorie aux Jeux d’Afrique de Maputo,  n’a pas fait le poids. Même si, selon l’entraîneur national John Colin a fait jeu égal avec l’adversaire dans le premier round pour finalement céder sur le score de 9-23. «Sans aucun doute John Colin a donné le meilleur de lui-même. Surtout dans ce premier round qu’il a perdu sur le score de 4-8. Par la suite, il a eu un coup à son poignet blessé lors des Jeux d’Afrique. La douleur est revenue, ce qui fait que John n’a pu boxer comme on l’espérait», regrette Judex Bazile.
Le cas de Kennedy St-Pierre, celui qui a tout écrasé sur son passage à Maputo, a été aussi révélateur, même si au final, le score de 26-16 en faveur du Lituanien, Vladimir Milevskig n’est pas flatteur. Le Portlouisien a  donné dans le premier round, surtout durant les deux premières minutes où il a dominé son adversaire. Cependant, la réalité du scoring machine fut toute autre puisque le double champion d’Afrique 2011 devait courber l’échine sur le score de 11-5. «Visiblement, les blessures de Maputo ont été un handicap. Kennedy qui avait eu un hématome sur le nez a reçu un violent coup et cela  l’a beaucoup handicapé durant le combat, mais surtout l’a empêché de développer son combat. C’est très dommage pour nous, car à une année des Jeux Olympiques, je n’ai pas eu vraiment l’occasion d’évaluer mes boxeurs. J’avais pensé que les 10 jours de repos qu’on a eus entre Maputo et Baku allaient aider. Mais tel n’a pas été le cas. Une fois à Maurice il va falloir revoir nos plans dans la perspective de qualifier nos boxeurs pour les JO de Londres », a soutenu au téléphone Judex Bazile hier soir à Week-End.
Le premier Mauricien à entrer en compétition lundi, Oliver Lavigillante, n’a pas eu de chance en s’inclinant par 11 à 14 devant l’Américain Eros Correa chez les moins de 49 kg. Il faut dire que le Mauricien a évolué sans complexe face à son adversaire et a même pris les devants à la fin du premier round en menant par 5 points à 4. Se sentant sans doute en danger, l’Américain a haussé le ton à la deuxième reprise et Oliver Lavigillante a même été compté à deux reprises. Eros Correa a bouclé le deuxième round à 11 à 9. Lors du troisième et dernier round, Oliver Lavigillante a tout tenté pour revenir au score, mais il n’y avait rien à faire.
Ludovic Bactora n’a également pas eu plus de chance en chutant d’entrée face au Pakistanais Muhammad Wasseem par arrêt de l’arbitre à la troisième reprise dans la catégorie des moins de 52 kg. Le combat a été arrêté à une minute de la fin, alors que le Pakistanais menait largement aux points par 14 à 7. Pourtant, Ludovic Bactora avait très bien entamé ce combat en ne concédant  qu’un tout petit point(4-5) à la fin du premier round. Mais les choses se sont compliquées pour lui au deuxième round lorsqu’il prit deux points de pénalité à la suite d’un avertissement pour tête baissée. Cela fait qu’il accusait un retard de six points (4-10) à la fin du deuxième round avant de s’incliner ensuite par arrêt de l’arbitre à une minute de la fin du combat.
Le médaillé de bronze olympique (2008), Bruno Julie n’a également pu faire mieux que lors de sa dernière participation aux Championnats du monde de 2007, à Chicago, aux États Unis, où il avait injustement échoué aux portes de quarts de finale qui était synonyme de qualification pour les Jeux olympiques de Pékin (Chine). Il avait pu ensuite décrocher sa qualification olympique à une compétition continentale. Cette fois, Bruno Julie n’a pu passer un tour en perdant par 9 à 12 face au Suédois Baqshir Hassan Salad dans la catégorie des moins de 56 kg. Le Mauricien a concédé le premier round par 2 points à 3 avant de s’incliner une nouvelle fois par 5 à 7. Au troisième round, Bruno Julie a tout donné pour réaliser un 5 partout. Mais au final, cela ne s’est pas avéré suffisant, car le Mauricien perdait le combat par 9 points à 12.