L’année dernière, à pareille époque, Richarno Colin participait à la Bocksaï Cup, en Hongrie, et remportait la médaille d’or chez les moins de 64 kg, dans une compétition qui est considérée par l’AIBA (Association internationale de Boxe) comme l’une des plus relevées au monde. Cette année encore, il sera présent pour défendre son titre et sera accompagné de son frère John (-60 kg) et du tout jeune Didier Cornet (-49 kg), lequel sera à sa première année chez les seniors. Les trois boxeurs quittent le pays ce soir et seront accompagnés de l’entraîneur national Judex Bazile et de Jacques Couttee.
Richarno Colin avait frappé un grand coup, l’année dernière, dans cette même compétition, ce qui lui avait du reste valu les éloges de la presse étrangère. Une victoire qui avait aussi lancé sa saison, avec entre autres deux titres africains (Championnats et Jeux d’Afrique). L’expérience aidant, le Mauricien devrait pouvoir bien faire dans ce tournoi. Toutefois, sa préparation a été perturbée ces trois derniers jours en raison d’une contracture au mollet droit. « Avec cet imprévu, nous avons été contraint de ralentir et de baisser d’intensité », a déclaré Judex Bazile. Il n’empêche qu’il est confiant que l’expérience de Richarno Colin devrait lui permettre de bien gérer la compétition.
Il convient de souligner que l’entraîneur national a dû composer avec plusieurs blessés au sein  du groupe. Le capitaine Bruno Julie (-56 kg) est, comme on le sait, en convalescence en raison d’une blessure au niveau des lombaires contractée lors d’une séance de musculation, alors que Ludovic Bactora souffre d’une vieille blessure au pied et ne peut s’entraîner comme il le souhaite. Oliver Lavigillante (-49 kg) qui avait connu quelques soucis personnels avait arrêté les entraînements en décembre. « Oliver avait très bien repris depuis la reprise, mais a ensuite souffert des douleurs au genou, ce qui lui a nécessité du repos », a fait remarquer Judex Bazile. Il a ajouté que le jeune Jonathan Ramchurn était aussi en liste pour ce déplacement, mais a été contraint de déclarer forfait en raison d’une coupure à l’arcade sourcilière lors du stage Maurice-Réunion qui a pris fin samedi dernier.
Quant à James Kennedy St Pierre (-75 kg), double médaillé africain en 2011, nous avons appris qu’il a tout simplement pris 10 kg de surplus pendant la trêve ! Ce que nous trouvons inadmissible pour un boxeur de ce niveau et qui plus est, qui possède un gros potentiel. Espérons qu’il fera le nécessaire pour perdre ce surplus surtout en cette année cruciale des Jeux olympiques de Londres (Angleterre) prévus du 23 juillet au 13 août prochain. Car il ne faut pas oublier que la deuxième et dernière phase qualificative  se déroulera du 27 avril au 6 mai, à Casablanca, au Maroc. 48 places seront à prendre lors de ce tournoi pour les dix catégories au programme, notamment -49 kg (6 places), -52 kg (6), -56 kg (5), -60 kg (6), -64 kg (6), -69 kg (6), -75 kg (5), -81 kg (4), -91 kg (2) et +91 kg (2).
Judex Bazile a indiqué que son objectif était de donner la chance à encore plus de jeunes. Malheureusement, les blessures ont contrarié ses plans. « Ces jeunes avaient de bonnes chances de faire le voyage dans la mesure où ils faisaient leurs poids et se présentaient dans une bonne forme. Cela prouve aussi qu’ils ont fait un travail d’entretien pendant la trêve », a-t-il souligné. Il n’empêche, a-t-il ajouté, que ces jeunes, aussi bien que les autres boxeurs de la sélection nationale, poursuivront leur préparation sous la houlette de l’assistant-entraîneur national, nommément Richard Sunee. « Ceux qui ne sont pas du déplacement en Hongrie vont poursuivre le travail en vue des Championnats nationaux prévus dans trois semaines. »
Pour en revenir à la Bocksaï Cup, Judex Bazile a indiqué que la préparation s’est bien passée et ce, même si elle a été très courte. Car les entraînements ont repris le 11 janvier. « Cette semaine (Ndlr:la semaine écoulée), nous avons travaillé la vitesse et la résistance. Nous avons également contrôlé les poids et effectué une révision tactique. Je salue aussi les autres boxeurs qui nous ont donné un gros coup de main, en dépit du fait qu’ils ne feront pas le déplacement », a-t-il déclaré.
Ambitions refroidies
Même si les ambitions de la sélection mauricienne ont été quelque peu refroidies, surtout avec ces nombreuses défections et la contracture de dernière minute de Richarno Colin, Judex Bazile dira que les trois boxeurs retenus feront leur maximum pour réaliser une bonne performance. « Nous essayerons d’aller le plus loin possible dans cette compétition, surtout pour Richarno qui possède une grosse expérience. L’objectif est aussi de disputer le plus de combats possibles. Aller en finale signifie quatre combats en quatre jours, ce qui est une très bonne chose pour nos boxeurs », a expliqué notre interlocuteur.
Pour John et Didier qui seront à leur première participation dans une compétition de ce niveau, ils devront en profiter au maximum pour acquérir de l’expérience. « Pour Didier, ce sera assez particulier. Il est encore tout jeune et aura l’occasion de se mesurer à des boxeurs de très haut niveau. Nous allons voir comment il réagira. » Il convient de souligner que Didier Cornet avait remporté la médaille de bronze lors des Jeux du Commonwealth des Jeunes, l’année dernière, sur l’Ile de Man. « J’aurais bien aimé avoir les autres boxeurs avec nous lors de ce déplacement, ce qui m’aurais permis de les évaluer à cette période de l’année. Il n’empêche que nous ne baissons pas les bras et comme toujours, nous sommes prêts à tout donner pour faire honneur au pays », a fait remarquer Judex Bazile.
Pour conclure, l’entraîneur national a souligné que cette compétition lui permettra de voir les boxeurs étrangers en action. Des boxeurs venant non seulement d’Europe, mais des autres parties du globe également.